>
>
Diabète de type 1 : une maladie qui bénéficie déjà du pancréas artificiel

Diabète de type 1 : une maladie qui bénéficie déjà du pancréas artificiel

Publié le 15.11.2016
Diabète de type 1 : une maladie qui bénéficie déjà du pancréas artificiel
© 123RF-Dmitry Lobanov

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui aboutit à ce que le pancréas ne fabrique plus d'insuline. Le diabète maigre débute en général chez des enfants ou des adolescents. Grâce au traitement qui repose sur les injections d'insuline quotidiennes ou par pompe à insuline, et bientôt grâce au pancréas artificiel, les personnes atteintes de cette maladie ont une espérance de vie équivalente aux autres.

Diabète de type 1 : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Le diabète de type 1 est aussi appelé diabète insulinodépendant (DID) ou encore diabète maigre. Il est caractérisé par un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie.

 

Qu'est-ce que le diabète de type 1 ?

Le diabète de type 1 est une maladie chronique caractérisée par un excès de sucre dans le sang. C'est une maladie de la personne jeune qui débute souvent chez l'enfant ou l'adulte avant 30 ans. Le diabète de type 1 est dû à l'arrêt de la production de l'insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Le rôle de l'insuline est de faire pénétrer le sucre circulant dans le sang dans les cellules pour leur apporter de l'énergie. Lorsque la production d'insuline s'arrête, les cellules de l'organisme sont privées de sucre qui s'accumule alors dans le sang. Quand l'insuline est en excès dans le sang, on parle d'hyperglycémie. Le diabète de type 1 représente environ 10 % des cas de diabète. Beaucoup plus fréquent, le diabète de type 2 est une maladie qui atteint souvent les personnes d'âge mûr, après 50 ans. Il est dû à une mauvaise utilisation de l'insuline par les cellules du corps humain.


Quelle est la cause de cette maladie ?

Une réaction anormale du système immunitaire qui détruit les cellules du pancréas produisant l'insuline est à l'origine du diabète de type 1. Chez le diabétique, ce système naturel de défense du corps s'attaque aux propres cellules de l'organisme car il ne les reconnaît plus : c'est pourquoi on parle de maladie auto-immune. Le risque de survenue de la maladie est plus important lorsqu'un parent proche souffre d'un diabète de type 1. Cette réaction immunitaire anormale est donc liée à une prédisposition génétique et pourrait être déclenchée par des agressions extérieures telles que des infections.© Inserm/Lehuen, Agnès/Beaudoin, Lucie
© Inserm/Lehuen, Agnès/Beaudoin, Lucie
Serimedis.inserm.fr


Comment se manifeste-t-elle ?

Le diabète de type 1 est souvent révélé par une perte de poids importante malgré une alimentation normale. Elle s'accompagne d'une sensation de soif, d'envies fréquentes d'uriner avec des urines abondantes et d'une fatigue.
Si le diabète n'est pas traité, l'hyperglycémie s'aggrave et surviennent alors des nausées et des vomissements, une somnolence et des troubles visuels. Les urines peuvent avoir une odeur anormale, de même que l'haleine.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit