Anticoagulants : éviter la thrombose sans trop de risque hémorragique
Publié le 18.07.2019
Anticoagulants : éviter la thrombose sans trop de risque hémorragique

Les nouveaux anticoagulants (AOD = anticoagulants oraux directs) ne sont pas plus à risque d’hémorragies que les anti-vitamine K mais ils sont beaucoup plus faciles à manier. Comme tous les anticoagulants, ils exposent à un risque de saignement. Ils sont le reflet d'un compromis efficacité/tolérance validé dans des études rigoureuses.

 

Par le Dr Damien Amouyel

Anticoagulants : Mots clés

Alvéoles pulmonaires

Structures anatomiques les plus profondes des poumons qui permettent des échanges gazeux avec le sang.

 

Autorisation de Mise sur le Marché

L’AMM, délivrée par une autorité compétente comme l’ANSM, permet la commercialisation d’un médicament dans les pharmacies françaises. Cette autorisation est obtenue après les différentes phases de mise au point du médicament, au terme desquelles sont démontrés l’efficacité et la tolérance du traitement.

 

Capillaires

Vaisseaux sanguins les plus petits du corps humain. Ils sont situés dans les organes et permettent tout échange de substance entre l’organe et le sang.

 

Charbon activé

Substance liquide noire à base de charbon utilisée en médecine pour ses capacités absorbantes. Donné par voie orale, le charbon activé permet d’absorber un médicament pas encore digéré dans l’estomac, pour éviter qu’il ne fasse effet.

 

Dialyse extracorporelle

Epuration du sang de substances nocives par une machine branchée sur la circulation sanguine du patient. Un tuyau branché dans une veine aspire le sang vers la machine puis un autre tuyau réinjecte le sang épuré dans l’organisme.

 

Echange gazeux

Passage d’oxygène ou de dioxyde de carbone d’un organe vers le sang ou du sang vers un organe.

 

Electrocardiogramme (ECG)

Examen médical indolore qui enregistre l’activité électrique du cœur. Dix électrodes, disposées sur le thorax et sur chaque membre, vont capter cette activité électrique durant quelques secondes en suivant les contractions cardiaques et vont les traduire en un tracé que le médecin pourra analyser.

 

Ergothérapeute

Professionnel de santé aidant les personnes souffrant d’un handicap à retrouver une autonomie dans la vie quotidienne.

 

Gène

Partie de l’ADN qui joue le rôle de mode d’emploi pour la fabrication d’une protéine. L’ensemble des gènes est appelé le code génétique. Dans le jargon scientifique, on dit qu’un gène « code » pour une protéine.

 

Hyperkaliémie

Augmentation de la concentration dans le sang du potassium. Une hyperkaliémie est dangereuse car elle donne des troubles du rythme cardiaque graves.

 

Membre inférieur

Opposé au membre supérieur, le membre inférieur désigne la partie du corps comprenant la hanche, la cuisse, la jambe et le pied.

 

Œdème de Quincke

Gonflement du cou au niveau des voies aériennes suite à une réaction allergique pouvant causer la mort par asphyxie.

 

Plaquettes

Petites cellules du sang, dont le rôle est d’aider à la coagulation. Elles proviennent de la fragmentation en petits morceaux d’une plus grosse cellule de la moelle osseuse appelée mégacaryocyte.

 

Rachianesthésie : Technique d’anesthésie locorégionale qui consiste à injecter à l’aide d’une seringue un anesthésiant directement dans la colonne vertébrale pour atteindre les dernières racines nerveuses contrôlant la partie basse du corps.

 

Saignées : Technique médicale qui consiste à évacuer d’un patient une certaine quantité de sang sans lui réinjecter.

 

Thrombopénie Induite par l’Héparine : Baisse du nombre de plaquette dans le sang due au traitement par héparine. Cette complication rare oblige l’arrêt immédiat du traitement et son remplacement par une autre molécule appelée danaparoïde sodique (Orgaran®).

<< Leur Histoire