>
Les Symptômes
>
Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion
Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion
Publié le 21.12.2015
Mots-clés :
Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion
©123RF-Andrey Zametalov

La sécheresse de la bouche, ou « xérostomie », est une sensation fréquente et le plus souvent bénigne. Dans certaines circonstances, elle est liée à la prise d’un médicament ou à une maladie, comme le syndrome de Gougerot-Sjögren.

 

Bouche sèche : QUE FAIRE ?

Que peut-on faire en cas de sécheresse de la bouche ?

Le meilleur conseil est de boire régulièrement un peu d’eau tout au long de la journée. Il est possible de sucer des bonbons acidulés ou mâcher des gommes sans sucre pour activer la salivation.
Il vaut mieux éviter les aliments salés, secs ou collants (chips, biscuits d’apéritif, fruits secs...) et la caféine, ainsi que les boissons alcoolisées qui déshydratent.
Il faut privilégier des aliments mous (soupes, purées liquides, flans...) ou il faut les ramollir avec du beurre ou de la crème.
Il faut réduire sa consommation de tabac et, si possible, arrêter de fumer.
Les dentistes conseillent de se rincer la bouche avec de l’eau avant et après chaque repas, ainsi que se laver les dents après chaque repas avec une brosse souple et un dentifrice au fluor. Des bains de bouche ne contenant ni alcool, ni eau oxygénée sont utiles pour le maintien de la santé buccale.
Le chauffage en hiver assèche souvent l’atmosphère intérieure d’un appartement et un humidificateur d’atmosphère dans la chambre peut être intéressant.

Comment traiter la xérostomie avérée ?

Si la bouche sèche est provoquée par certains médicaments, le médecin peut en ajuster la dose ou substituer le médicament par un autre qui ne cause pas de xérostomie.
Le médecin peut aussi prescrire de se rincer la bouche pour partiellement la nettoyer et la garder humide.
S'il n'y a pas d'amélioration, un médicament qui stimule la production de salive, comme le chlorhydrate de pilocarpine à 5 mg (Salagen®) peut également être prescrit. L’anétholtrithione (Sulfarlem S25®) n’est pas très efficace dans les formes sévères.
Il existe également des substituts salivaires mais d’efficacité discutable (solutions de composition proche de la salive) ou des dispositifs médicaux (Artisial®) qui peuvent permettre de combattre ces troubles. Ces médicaments sont vendus sans ordonnance.
Néanmoins, un avis médical préalable est préférable.
Des produits d’hygiène disponibles en pharmacie permettent également de combattre les troubles dus à une sécrétion salivaire insuffisante.

<< CONSULTATION
PLUS D’INFOS >>
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit