Publicité

MIEUX VIVRE

Dernier bilan de l’ANSM

Contraception : les ventes de stérilet explosent

D’après le dernier bilan de l’ANSM, les ventes d’implants et de stérilets ont augmenté de 26% depuis décembre 2012.  

Contraception : les ventes de stérilet explosent SANDRA/TPH/SIPA

  • Publié 04.10.2013 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le 6ème et dernier état des lieux de l’Agence nationale de sécurtié du médicament (ANSM) sur l’évolution des prescriptions des contraceptifs oraux en France, confirme la poursuite des tendances observées depuis février 2013. Alors que les ventes des pilules de 3ème et 4ème poursuivent leur baisse, il semble en revanche que la polémique hivernale concernant les pilules ait poussé un grand nombre de femmes à opter pour d’autres moyens de contraception et notamment le stérilet.

 

Les ventes d’implants ou de stérilets ont progressé de 26%

Depuis le mois de décembre 2012 jusqu’à août 2013, les ventes d’implants et de dispositifs intra-utérin (DIU) n’ont cessé d’augmenter. Ainsi, d’après les données fournies à l’Ansm par la société Celtipharm (sur un panel de plus de 3000 officines), la hausse globale observée est de 26,1%, par rapport aux ventes de la même période de l’année précédente. Il parait désormais évident que les Françaises ont bel et bien effectué des changements majeurs en matière de contraception.

Si les ventes des stérilets imprégnés de progestatifs (DIU hormonal) et des implants, ont augmenté de 14,3% d’une année sur l’autre, celles des DIU au cuivre ont explosé :  + 45,1% entre décembre 2012 et août 2013. Le stérilet au cuivre totalise désormais plus de 40% des ventes de cette catégorie « autres dispositifs » de contraception.

 

Le stérilet séduit de plus en plus les femmes avant 30 ans

Le recours au stérilet a certes augmenté et cette tendance se confirme dans toutes les tranches d’âge. D’après le dernier rapport de l’ANSM, actuellement 39% des ventes de stérilets concernent les femmes de 30-39 ans, 27% les 40-49 ans, 23% les 20-29 ans et même 3% les 15-19 ans.
Les femmes n’ayant jamais eu d’enfants auraient donc aujourd’hui moins de réticences à choisir ce moyen de contraception. Alors qu’en 2010 seules 1,3% de ces femmes utilisait cette méthode, elles sont probablement plus nombreuses aujourd’hui. En effet, l’ANSM précise dans son rapport que la hausse du recours au stérilet la plus marquée (47%) s’est opérée chez les femmes âgées de 20 à 29 ans.

 

Un constat qui devrait satisfaire les spécialistes qui avaient jusque là des difficultés à promouvoir le stérilet chez les jeunes femmes n’ayant pas eu de grossesse. Bien que depuis 2004, la Haute autorité de santé (HAS) indique que le DIU peut être utilisé à tous les âges, que la femme ait eu ou non un enfant. Ce message avait même du mal à passer chez les professionnels de santé. Une enquête menée chez les médecins en 2011 le confirmait. 69% des gynécologues interrogés considéraient que le stérilet n'était pas indiqué pour une femme n'ayant pas eu d'enfant, ainsi que 84% des médecins généralistes…

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité