Publicité

MIEUX VIVRE

Vieillissement accéléré

Fausses couches : l'absence de cellules souches en cause

L'endomètre des femmes victimes d'interruptions répétées de grossesse présenterait une quantité insuffisante de cellules souches. De ce fait, leur utérus vieillit plus rapidement.  

Fausses couches : l'absence de cellules souches en cause gajus

  • Publié 10.03.2016 à 16h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Chaque année en France, plus de 15 % des femmes enceintes font une fausse couche. En règle générale, les grossesses suivantes se déroulent sans difficulté. Mais 1 à 5 % des femmes seront victimes de fausses couches à répétition. Des chercheurs britanniques de l’université de Warwick ont découvert que ces interruptions répétées de grossesse sont liées à l’absence de cellules souches dans le tissu utérin. Ils publient leurs travaux dans la revue Stem Cell.

« Nous avons montré que la muqueuse utérine des femmes présentant des fausses couches à répétition était déjà défectueuse avant leur grossesse, indique le Pr Jan Brosens, responsable de cette étude. Nous pouvons imaginer corriger ces anomalies avant que les patientes essayent d’avoir un autre enfant. En fait, il semble que ce soit le seul moyen efficace pour prévenir les prochaines fausses couches. »

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont étudié des prélèvements tissulaires effectués chez 183 femmes. Ces échantillons ont ensuite été mis en culture en laboratoire afin d’étudier les cellules. Les examens réalisés sur ce tissu utérin révèlent un déficit de cellules souches chez les patientes ayant fait plusieurs fausses couches par rapport au groupe contrôle.


Un vieillissement cellulaire accéléré

Ces cellules présentes dans la muqueuse utérine se renouvellent à chaque cycle menstruel ainsi qu’après chaque fausse couche et accouchement. Cette capacité de renouvellement est directement liée à la population de cellules souches initialement présente. Or, chez les femmes sujettes aux interruptions répétées de grossesse, ce socle cellulaire n’existe pas ou peu. De ce fait, l’utérus de celles-ci vieillit rapidement, ce qui induit l’échec à répétition des grossesses.

« Lorsqu’un embryon s’est implanté dans l’utérus, la muqueuse utérine développe des cellules particulière appelées cellules déciduales pour l’accueillir. Ce processus peut être répliqué en laboratoire. Mais avec les cellules prélevées chez les femmes qui ont fait 3 de fausses couches répétées ou plus, cela n’a pas été possible. Elles n’ont pas la capacité de préparer la grossesse », a expliqué le Pr Jan Brosens.

« Désormais, le vrai défi est de développer des stratégies permettant d’augmenter la fonction des cellules souches dans l’endomètre. Nous allons démarrer une étude pilote en printemps 2016 », a déclaré le Pr Siobhan Quenby, co-auteur des travaux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité