Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité : les sodas vont s'alléger en calories


  • Publié 14.10.2014 à 07h36
  • |
  • |
  • |
  • |


L'engagement est pris : les trois plus grandes marques de soda – Coca-Cola, PepsiCo et Snapple – vont réduire de 20 % en dix ans la quantité de calories contenue dans leurs produits. C'est ce que nous apprend la correspondante du quotidien les Echos à New York. « Pour la première fois, ces fabricants reconnaissent ainsi leur responsabilité dans l’augmentation de l’obésité, qui touche plus d’un adulte américain sur trois, et les risques de diabète et d’attaques cardiaques qui s’ensuivent », en déduit cette dernière.


C'est évidemment une avancée pour la lutte contre le surpoids, mais il ne faut pas se leurrer, ces marques de sodas avancent contraintes et forcées. Les ventes de sodas ayant chuté, les Coca et autre Pepsi espèrent les relancer en proposant des produits moins caloriques. Autrement dit en répondant à une demande des consommateurs. Inquiets des dangers pour la santé que peuvent représenter les édulcorants, les fabricants de soda ont en effet décidé de jouer la carte de la stevia, un édulcorant naturel qui a l'avantage de n'apporter aucune calorie. Le Coca-Cola Life devrait par exemple arriver en France en janvier prochain.


Mais, les Echos ne sont pas dupes : « Les marques de sodas ne sont pas devenues subitement soucieuses des questions de santé publique et d’obésité », prévient le quotidien économique. Simplement leurs intérêts économiques les obligent à bouger et la pression des pouvoirs publics est telle qu'ils préfèrent prendre les devants. Pour ne pas se faire imposer des mesures trop contraignantes, telles que l'interdiction des maxi-sodas imaginée par l'ancien maire de New York, Coca et Pepsi préfèrent lâcher du lest. Ils se battent aussi pied à pied contre une taxe sur les boissons sucrées. Cette dernière risque donc de ne pas voir le jour alors que, pour lutter contre l'obésité, l'une des mesures les plus efficaces serait d'augmenter le prix. C'est ce qu'a récemment démontré une étude américaine. Les chercheurs ont comparé trois types d'approche : l’activité physique périscolaire, la taxe d’un centime par tranche de 4,2 grammes de sucre dans les boissons sucrées, et l’interdiction des publicités télévisées sur le fast-food ciblant les enfants. Si toutes donnent de bons résultats, l'augmentation des prix est, selon les scientifiques, celle qui doit être privilégiée, en particulier chez les 13-18 ans. Enfin, l'initiative des fabricants de sodas aura-t-elle l'effet escompté sur la santé – pas sur les ventes ! – alors que la célèbre enseigne Quick a, elle, récemment annoncé qu'elle allait mettre en place des distributeurs de sodas à volonté ?

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité