Publicité

QUESTION D'ACTU

Enfant infecté : les gélules de placenta à éviter


  • Publié 03.07.2017 à 09h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a des modes qui font frémir. Celle, par exemple, qui consiste à manger son placenta. En soupe ou en gélule, la recette fait fureur aux Etats-Unis.
Cette consommation permettrait d’éviter la dépression post-partum, de calmer les douleurs et d’augmenter la production de lait maternel.

Il n’en fallait pas plus pour que des stars américaines deviennent les apôtres du naturel poussé à l’extrême et que des milliers de fidèles les suivent dans cette croyance.

Mais voilà, les autorités sanitaires du pays pourraient avoir leur mot à dire. Dans l’Oregon, rapporte le site Slate, un bébé a été hospitalisé après avoir contracté une infection respiratoire. Les gélules de placenta prises par la mère étaient à l’origine de la contamination. Les bactéries étaient, en effet, transmises lors de l’allaitement.
L’enfant a été soigné avec des antibiotiques et la maman a dû stopper sa consommation de gélules. « Le processus de mise en capsule du placenta n'éradique pas les pathogènes infectieux, donc l'ingestion de capsules de placenta doit être évitée », a rappelé le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). 

Jusqu’à présent, aucune recommandation officielle ne régulait ce marché. « La seule indication, souligne le site, est de chauffer les tissus à plus de 54 degrés pour deux heures afin de réduire les bactéries de salmonellose ». Certaines entreprises proposent des formations pour préparer son placenta. Sans le moindre fondement scientifique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité