Publicité

QUESTION D'ACTU

Enfants : partager l'éducation améliore la vie sexuelle du couple

Améliorer sa vie sexuelle peut passer par plus de parité. Les couples où l’éducation de l’enfant est équitablement répartie se disent plus satisfaits de leur relation.

Enfants : partager l'éducation améliore la vie sexuelle du couple SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 25.08.2015 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Les couples les plus heureux au lit sont aussi ceux qui s’occupent équitablement de leur progéniture. C’est le résultat d’une étude américaine présentée au Congrès annuel de l’American Sociological Association, qui se tient du 22 au 25 août à Chicago (Illinois, Etats-Unis). Les relations sont moins harmonieuses lorsque la femme assure la plus grande partie de l’éducation.

487 couples hétérosexuels ont été interrogés par une équipe de l’université d’Etat de Géorgie (Etats-Unis). Ils ont été séparés en 3 groupes selon l’implication de l’homme et de la femme dans l’éducation de l’enfant. Quatre tâches ont été examinées : qui fixe les règles, qui les applique et punit l’enfant s’il les brise, qui félicite le succès de l’enfant, qui joue avec l’enfant.

Les couples paritaires plus harmonieux

Lorsque la femme s’occupe de sa progéniture dans 60 % du temps ou plus, la vie de couple est de moins bonne qualité qu’au sein des couples « égalitaires ». La vie sexuelle de ces unions semble aussi plus satisfaisante. « La seule prise en charge des enfants qui semble vraiment problématique pour la qualité de la relation du couple et sa vie sexuelle, c’est lorsque la femme s’occupe en majorité des enfants », souligne Daniel Carlson, qui a mené l’étude.

Lorsque l’homme est le plus investi dans l’éducation des enfants, l’harmonie du couple n’est pas affectée. C’est moins vrai pour leur vie sexuelle : les hommes la jugent de moins bonne qualité, tandis que les femmes la trouvent meilleure. Un décalage que les chercheurs souhaiteraient expliquer. Ils comptent approfondir les travaux, en prenant aussi en compte qui nourrit ou baigne l’enfant. Grâce à cela, ils espèrent mettre au jour un mécanisme qui expliquerait le lien entre parité et vie sexuelle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité