Publicité

QUESTION D'ACTU

Après 35 ans

Naissance : les deux premiers enfants font le bonheur du couple

Pour une majorité de parents, les années avant et après la naissance des deux premiers enfants sont une période plus heureuse que d'habitude. 

Naissance : les deux premiers enfants font le bonheur du couple SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 31.10.2014 à 15h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Le bonheur d'être parent est-il le même à chaque enfant ? A cette question, les pères et mères anglais et allemands ont répondu franchement. Selon une étude britannique de la London School of Economics, pour une majorité de parents, l'année d'avant et après la naissance du premier enfant a été une période beaucoup plus heureuse que d'habitude. Mais après cette période, les parents ont confié être revenus à leur niveau de bonheur habituel. Mais qu'en est-il pour les autres naissances ? La revue scientifique Demography apporte la réponse dans son numéro d'octobre.

Le troisième enfant ne rend pas plus heureux
D'après ces chercheurs britanniques, les parents ont à nouveau une hausse de leur niveau de bonheur avant et après l'arrivée du deuxième enfant « mais il est pas aussi prononcée que la première fois », précisent-ils. Par contre, pour le troisième enfant, une augmentation de bonheur est constatée, mais elle n'est pas significative, selon les résultats de l'étude.
« En fait, les deux premiers enfants contribuent au bonheur fortement, tandis que le troisième non », explique sans détour Mikko Myrskylä, professeur de démographie à la London School of Economics et principal auteur de l'étude. « C'est en tout cas notre conclusion à partir des données provenant d'enquêtes longitudinales menées en Allemagne et au Royaume-Uni », ajoute-t-il.

Faire des enfants tard gage du bonheur ?
Par ailleurs, les parents qui avaient les plus hauts niveaux d'études, et qui ont eu des enfants quand ils avaient 35 ans ou plus, ont connu les plus fortes hausses dans le bonheur. Pour certains, il s'est même prolongé pendant 18 ans.  
Pour leur part, les mères et les pères entre 23 et 34 ans ont baigné dans le bonheur à la naissance d'un premier ou deuxième enfant. Mais une émotion limitée à deux ans.  
« Le temps d'un nouveau bébé peut être un moment très excitant, comme la première parentalité. Celle-ci est en effet liée à de nouvelles responsabilités, et peut apporter un nouveau sens à la vie. Elle est le symbole d'un accomplissement à deux », suggèrent les chercheurs.
Pour le troisième enfant, malheureusement, tous ces bons sentiments s'étiolent. « Parfois, parce qu'à ce stade de leur vie, les paronts font face à des pressions financières supplémentaires », concluent-ils.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité