Publicité

QUESTION D'ACTU

Pendant la radiothérapie et après

Cancer du sein : l’hypnose réduit la fatigue

Bénéficier d’une thérapie cognitivo-comportementale et de séances d’hypnose parallèlement à la radiothérapie permet de réduire la fatigue chez les femmes traitées pour un cancer du sein.

Cancer du sein : l’hypnose réduit la fatigue   TF1-CHEVALIN/SIPA

  • Publié 21.02.2014 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


La fatigue est l’un des effets secondaires les plus courants de la radiothérapie, le traitement du cancer par irradiation des tumeurs. Elle s’installe le plus souvent dès la 2e semaine de rayons et s’accroit au cours des séances, souvent redoublée par les déplacements fréquents que doit faire le malade pour recevoir son traitement. L’hypnose pourrait être une option thérapeutique pour lutter contre cette fatigue importante.

 

Un bénéfice immédiat et durable

Une équipe américaine, qui publie ses travaux dans le Journal of Clinical Oncology, a proposé à 100 femmes de 55 ans en moyenne, traitées par radiothérapie pour un cancer du sein de bénéficier de séances d’hypnose en parallèle d’une thérapie cognitivo-comportementale, pendant toute la durée de leur traitement et les 6 mois suivants. Un groupe témoin de 100 femmes de 55 ans en moyenne ne recevait que la radiothérapie. « Nos résultats montrent qu’une thérapie cognitivo-comportementale plus hypnose réduit la fatigue pour des patientes qui ont peu d’autres options de traitements. De plus, c’est non invasif, sans effets secondaires et les bénéfices persistent longtemps après la dernière séance d’irradiation », souligne le Dr Guy Montgomery, chercheur dans le département des sciences oncologiques de l’hôpital du Mount Sinaï à New York. A la fin de la radiothérapie, les patientes ayant bénéficié de l’hypnose étaient en effet moins fatiguées que 79% des patientes du groupe témoin. Six mois après l’arrêt des irradiations, les patientes qui avaient continué les séances d’hypnose estimaient leur fatigue physique moins élevée sur les échelles proposées par les chercheurs que 95% des patientes témoins.

 

Bon pour le moral et relaxant

Outre cet effet bénéfique sur la fatigue, les patientes ont souligné aussi l’utilité psychologique et l’intérêt relaxant de ces séances de thérapie et d’hypnose. « C’est très important que ce nouveau type d’intervention aide aussi à améliorer la qualité de vie des patientes pendant la radiothérapie et longtemps après la dernière séance », conclut le Dr Montgomery, qui plaide avec ses confrères pour une implantation de ce type de prise en charge dans le plus grand nombre de lieux de prise en charge du cancer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité