Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude sur 523 comiques

Les humoristes sont-ils des schizophrènes en puissance ?

Une étude anglaise montre que les personnes douées pour l'humour ont des traits de personnalité proches des shizophrènes et des bipolaires.

Les humoristes sont-ils des schizophrènes en puissance ? SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 18.01.2014 à 18h52
  • |
  • |
  • |
  • |


On connaissait le clown triste, voici le comédien psychotique. Si la culture populaire a depuis longtemps associée la pratique artistique avec le fait d'avoir - au moins un grain - de folie, peu de recherches scientifiques avait été menées sur l'humour et la comédie. Selon une nouvelle étude, parue le 16 janvier dans la revue scientifique British Journal of Psychiatry, les personnes douées pour l'humour ont des traits de personnalité proches des schizophrènes et des bipolaires.

Comme l'explique le site BBC News qui a relayé l'information, des chercheurs de l'Université d'Oxford ont étudié 523 comédiens (404 hommes et 119 femmes) originaires du Royaume-Uni, des Etats-Unis et d'Australie. Ces comédiens ont dû remplir un questionnaire ayant pour objectif de détecter des traits psychotiques chez des personnes indemnes de toute pathologie psychiatrique. Ce test mesure 4 aspects de la personnalité : les expériences insolites, c'est-à-dire la croyance en la télépathie et les événements paranormaux, la désorganisation cognitive, par-exemple la difficulté à se concentrer, le fait d'être introverti et d'avoir une capacité réduite à éprouver du plaisir physique et social, et enfin les tendances impulsives et les comportements antisociaux.

A la fois introverti et extraverti

Et les résultats sont assez impressionnants : les comiques ont des résultats bien supérieurs que le groupe général servant de comparaison (constitué de 831 personnes ne travaillant pas dans l'univers créatif) dans les quatre traits de personnalité des psychotiques. Surtout, l'expérience pointe des résultats qui peuvent paraître contradictoire : les humoristes ont des résultats particulièrement hauts pour ce qui est des traits de personnalité à la fois introverti et extraverti. Selon la BBC, les chercheurs estiment que ces structures de personnalités peu communes pourraient expliquer la capacité des humoristes à divertir.

Interviewé par la radio britannique, le professeur Gordon Claridge du Département de Psycholgie expérimentale de l'Université d'Oxford tente une explication de la mécanique de l'humour : « Les éléments créatifs nécessaires à la production de l'humour sont remarquablement similaires à ceux caractérisant le style de personnes souffrant de psychoses, que ce soit la schizophrénie ou les troubles bipolaires ». Par-exemple « la schizophrénie pourrait aider ces personnes à faire des associations d'idées insolites [...] tandis que la manie, que l'on trouve chez les personnes souffrant de troubles bipolaires, pourrait aider les humoristes à combiner des idées afin de créer entre elles des connections originales et humoristiques, » explique le professeur.


Les psychotiques apprécient peu l'humour

Cependant, comme le précise le site anglais, les résultats ont été également critiqués par certains psychiatres, comme James McCabe de l'Institut de psychiatrie du King's College pour qui « la psychose n'est pas qu'un problème de personnalité mais une maladie bien plus grave ». Il note d'ailleurs que les personnes atteintes de psychoses ou de schizophrénie ont « une capacité très réduite à apprécier l'humour ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité