• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Caféine

Amateurs de café, surveillez votre cœur !

Boire du café peut avoir des effets nocifs à court terme, comme une perturbation du sommeil et des battements cardiaques irréguliers.

Amateurs de café, surveillez votre cœur ! Nastco/iStock

  • Publié le 17.11.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La consommation de café entraîne une augmentation de 54% des contractions ventriculaires prématurées, un type de rythme cardiaque irrégulier qui se produit dans les cavités cardiaques inférieures.
  • L'augmentation de la caféine a également réduit la quantité de sommeil.
  • D’un point de vue positif, les personnes buvant plus de café ont déclaré avoir moins d'épisodes de tachycardie supraventriculaire et ont pratiqué plus d'activité physique.

Le café est la boisson la plus populaire du monde et de nombreuses études ont pointé ses bienfaits. Au niveau cardiaque, sa consommation régulière diminuerait le risque de décès par maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral et décès prématuré. À court terme, cependant, boire une tasse de café peut compliquer l’endormissement et entraîner des battements cardiaques irréguliers. C’est ce qu’ont conclu des chercheurs de l'American Heart Association dans une étude présentée à l’occasion de leur session scientifique annuelle qui s’est déroulée entre les 13 et 15 novembre.

Étudier les effets en temps réel du café

Pour cette étude, les scientifiques ont cherché à observer les effets directs du café sur les consommateurs. “Le café est la boisson la plus consommée au monde, mais ses effets sur la santé restent incertains, affirme Gregory Marcus, auteur principal de l’étude. Alors que la majorité des études d'observation à long terme ont suggéré de multiples avantages potentiels de la consommation de café, il s'agit du premier essai randomisé à étudier les conséquences physiologiques en temps réel de la consommation de café.”

Pour leur recherche, les auteurs de l’étude ont rassemblé 100 adultes qu'ils ont suivis à l'aide d'appareils ECG à enregistrement continu pour surveiller le rythme cardiaque tout en buvant du café contenant de la caféine. Les volontaires portaient également des dispositifs au poignet pour suivre les niveaux d'activité physique et la durée du sommeil. Des glucomètres en continu ont suivi la glycémie de chaque personne au cours de l'expérience qui a duré deux semaines. Les chercheurs ont également prélevé des échantillons d'ADN de salive sur chaque personne pour voir si l'impact de la consommation de café dépend de la capacité d'une personne à métaboliser la caféine. Pendant les deux semaines de suivi, l'équipe a demandé au hasard à chaque participant de ne pas boire de café pendant deux jours consécutifs, avant de s’y remettre. Chaque personne a également rempli un questionnaire, révélant la quantité de café qu'elle boit le matin et tout au long de la journée.

Le bon et le moins bon du café

Les résultats montrent que la consommation de café entraîne une augmentation de 54% des contractions ventriculaires prématurées, un type de rythme cardiaque irrégulier qui se produit dans les cavités cardiaques inférieures. Quand cela intervient, les personnes ont l'impression que leur cœur a raté un battement. L'augmentation de la caféine a eu un impact négatif sur le temps passé à dormir. En moyenne, les volontaires ont dormi 36 minutes de moins après avoir consommé du café. Pour chaque tasse de café consommée, les participants ont dormi 18 minutes de moins la nuit qui suit.

D’un point de vue positif, les personnes buvant plus de café ont déclaré avoir moins d'épisodes de tachycardie supraventriculaire, qui est un rythme cardiaque rapide dans les cavités cardiaques supérieures. Les auteurs de l'étude constatent que l'augmentation quotidienne de la caféine conduit à plus d'activité physique. Les buveurs de café ont enregistré plus de 1 000 pas supplémentaires par rapport aux jours où ils n’ont pas consommé de café. Pour chaque tasse de café supplémentaire qu'ils ont bu, les participants ont fait près de 600 pas supplémentaires au cours de la journée. Enfin, l’étude n’a révélé aucun changement notable dans la glycémie les jours où le groupe évitait ou consommait du café.

Café et santé, une relation complexe

Plus d'activité physique, qui semble être motivée par la consommation de café, a de nombreux avantages pour la santé, tels que des risques réduits de diabète de type 2 et de plusieurs cancers, et est associée à une plus grande longévité, a rapporté Gregory Marcus. D'un autre côté, un sommeil réduit est associé à une variété de résultats psychiatriques, neurologiques et cardiovasculaires indésirables. Des battements cardiaques anormaux plus fréquents des cavités cardiaques supérieures influencent le risque de fibrillation auriculaire, et des battements anormaux plus fréquents des cavités inférieures, ou ventricules, augmentent le risque d'insuffisance cardiaque. Ces résultats mettent en évidence la relation complexe entre le café et la santé.”

Les bienfaits du café dépendent-ils de vos gènes ?

En utilisant les échantillons d'ADN, l'équipe a découvert que les buveurs de café avec des variantes génétiques qui créent un métabolisme plus rapide de la caféine ont des battements cardiaques plus irréguliers. Inversement, plus les gènes d'une personne métabolisaient lentement la caféine, plus ces personnes perdaient le sommeil après avoir bu du café.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES