• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Café : un allié minceur, mais exclusivement pour les femmes

Des chercheurs américains ont comparé le pourcentage et la répartition de la masse graisseuse chez les buveurs de café par rapport au non-buveurs. Les consommatrices régulières tirent leur épingle du jeu en gardant la ligne.

Café : un allié minceur, mais exclusivement pour les femmes iprogressman/istock

  • Publié le 15.10.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Consommer du café ne serait pas juste bon contre les maladies cardiovasculaires mais permettrait aussi d'éviter l'accumulation de la graisse
  • Une thèse qui s'applique surtout pour les femmes entre 20-44 ans qui consomment entre 2 et 3 tasses quotidiennes et les 45-69 ans qui consomment plus de 4 tasses
Bonne santé aux buveuses de café ! Une étude publiée le 3 mai dernier dans The Journal of nutrition, affirme que plus une femme boit du café moins elle stocke de graisse dans son corps ou dans son abdomen. Une règle qui ne semble pas se vérifier pour les messieurs. De précédentes études avaient déjà montré qu'une consommation modérée de café - 2 à 3 tasses par jour - diminue les risques d'apparition de diabète de type 2, de problèmes cardiovasculaires et de mortalité globale liée au poids. "Ces effets potentiels sur la santé sont largement attribués aux composés bioactifs contenus dans le café, assure une médecin de la Société américaine de nutrition. Il a été postulé que la consommation de café augmente le taux métabolique, augmentant ainsi la dépense en énergie. Cependant les associations entre consommation de café et obésité n'ont jusqu'à présent pas différencié les changements de la masse grasse et de la masse maigre."

Pour différencier ces deux types de masses - la graisse sous la peau et autour des organes et la maigre qui correspond à l'eau, aux muscles et aux organes - des scientifiques de l'École de médecine de l'université de Washington (États-Unis) ont utilisé un outil nommé l'absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA). Cette technique d'imagerie quantitative permet de différencier ces deux masses et de les visualiser dans le corps humain tout en dégageant très peu d’irradiation. 

Café, allié minceur féminin ?

Pour aboutir à cette conclusion positive pour les consommatrices de café, les scientifiques ont utilisé la base de données "Enquête nationale sur l'examen de la santé et de la nutrition" (NHANES) menée aux États-Unis des vagues 2003-2004 et 2005-2006. Ils ont alors sélectionné les participants âgés de 20 à 69 ans qu'ils ont répartis en 6 groupes différents en fonction de leur déclaration de consommation de café - avec ou sans caféine - durant le questionnaire sur la fréquence des aliments : groupe 1 "aucune consommation de café", groupe 2 "aucune tasse à 1/4 par jour", groupe 3 "entre 1/4 et 1 tasse par jour", groupe 4 "1 tasse par jour", groupe 5 "2 à 3 tasses par jour" et groupe 6 "plus de 4 tasses par jour".

Après affinage des résultats en fonction de l'âge de la personne, ils ont comparé ces groupes entre eux en fonction des pourcentages de la graisse abdominale et globale observés via la DXA. Là, ils ont remarqué la corrélation entre le nombre de tasses bues par jour avec la diminution du pourcentage de graisse corporelle totale et de graisse abdominale, uniquement chez les femmes. Il semble, selon les chercheurs que celles qui tiennent le mieux leur ligne sont les 20-44 ans qui consomment entre 2 et 3 tasses par jour, et les 45-69 ans à plus de 4 tasses quotidiennes. Cette relation vertueuse entre baisse de masse graisseuse et café n'est pas significative chez les hommes. Cependant, l'étude note une légère diminution du pourcentage de graisse globale et abdominale entre les 20-44 ans entre 2 et 3 tasses par jour et ceux qui n'en boivent jamais.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité