ACCUEIL > QUESTION D'ACTU > Journée mondiale de la douleur : attention au paracétamol

Santé publique

Journée mondiale de la douleur : attention au paracétamol

Par Mathilde Debry

Certains les consomment comme des bonbons, mais attention : un surdosage de comprimés à base de paracétamol peut avoir des conséquences dramatiques. 

fizkes / istock.
Le terme surdosage s’entend par l’utilisation d’un dosage non adapté, une dose trop importante par prise ou par jour, et un délai minimum entre les prises non respecté.
 La mauvaise utilisation du paracétamol est la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.

A l’occasion de la journée mondiale de la douleur, l’ANSM rappelle qu’il ne faut pas utiliser le paracétamol n’importe comment.

Les médicaments contenant du paracétamol font partie des substances les plus utilisées pour soulager les douleurs ou pour lutter contre la fièvre chez les adultes et les enfants.Utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace. Cependant, en cas de surdosage, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie, irréversibles dans certains cas.

Comment bien utiliser le paracétamol ? 

L’ANSM rappelle de ce fait les clés pour utiliser le paracétamol en toute sécurité. "Une règle à retenir : le paracétamol s’utilise à la dose efficace la plus faible possible et pendant la durée la plus courte", commence l’agence. La posologie (dosage et fréquence de prise) de paracétamol que vous pouvez prendre en cas de douleur ou de fièvre dépend de votre poids et de votre état de santé. Pour éviter un surdosage, respectez les posologies et les précautions d’emploi suivantes :

Certains cas nécessitent de consulter un professionnel de santé

Si vous avez une maladie des reins ou du foie, que vous souffrez d’alcoolisme chronique ou que vous pesez moins de 50 kg : consultez un professionnel de santé avant de prendre du paracétamol. Si vous êtes enceinte : en règle générale, la prise de médicament doit être évitée pendant cette période. Toutefois, si besoin, votre professionnel de santé pourra vous conseiller de prendre du paracétamol mais toujours à la dose efficace la plus faible possible et pendant la durée la plus courte. Chez les jeunes enfants (moins de 27 kg) : la posologie du paracétamol sera choisie en fonction du poids de l’enfant. "Des médicaments à base paracétamol adaptés aux enfants sont disponibles. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin", précise l'agence de santé. 

"Attention au paracétamol caché !", ajoute l’ANSM. Plus de 200 médicaments commercialisés en France contiennent du paracétamol, seul ou associé à d’autres substances actives. Ces médicaments sont utilisés pour le traitement des douleurs, de fièvre, d’allergies, de symptômes du rhume ou un état grippal. "Ne prenez jamais en même temps un autre médicament contenant du paracétamol. Pour le vérifier, consultez la face principale des boîtes des médicaments, les substances actives que contiennent les médicaments y sont toujours précisées", terminent les experts en santé publique.