• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mise au point

Covid-19 : les allergologues rappellent que leurs patients doivent aussi se faire vacciner

Alors que le risque d’allergie associé aux pollens d'ambroisie est élevé en cette rentrée, les allergologues rappellent que souffrir de cette affection ne doit pas conduire à éviter de se faire vacciner contre la Covid-19. 

Covid-19 : les allergologues rappellent que leurs patients doivent aussi se faire vacciner Drazen Zigic / istock.

  • Publié le 31.08.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


“Arrêtons de priver les Français souffrant d’allergies de la vaccination contre la Covid-19”. Dans un communiqué, la Fédération française d’allergologie (FFAL) rappelle qu'être allergique n’est pas une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19, à l’exception de deux cas bien précis.

"La confusion règne dans les esprits"

"Bien qu’aucune étude ou recommandation n’ait démontré que les vaccins contre la Covid-19 constituent un risque pour les personnes allergiques, nombreux encore sont les Français à le penser", déplorent les allergologues. "La confusion qui règne aujourd’hui dans les esprits constitue un frein majeur au bon déroulement de la stratégie vaccinale", poursuivent les professionnels de santé.

En effet, avec 20 millions de personnes allergiques en France, il sera impossible pour le pays d'atteindre l’immunité collective si elles sont écartées par les professionnels de santé ou s’écartent elles-mêmes de la vaccination. De plus, les personnes souffrant d’un asthme sévère ont un risque accru de développer des formes graves de la Covid-19 (notamment la pneumonie à SRAS CoV-2), d’où l’importance de se faire vacciner.

Deux contre-indications au vaccin

La Fédération française d’allergologie indique de nouveau les deux seules contre-indications au vaccin anti-coronavirus :  

- le vaccin est uniquement contre-indiqué pour les patients présentant une allergie documentée au polyéthylène glycol (PEG), présent dans les vaccins Pfizer/ BioNTech et Moderna, ou au polysorbate, présent dans le vaccin Astra-Zeneca.

- Il est également contre-indiqué pour les patients ayant un antécédent d’anaphylaxie de grade 2 (atteinte d’au moins 2 organes) à une première injection d’un vaccin ARNm.

Ainsi, toutes les personnes présentant une allergie respiratoire (pollens, acariens…), alimentaire ou médicamenteuse, y compris dans leurs formes sévères, peuvent se faire vacciner en toute confiance.  

Quand consulter un allergologue ?

"Aujourd'hui les services d’allergologie et les allergologues libéraux sont saturés par les demandes de rendez-vous pour des bilans allergologiques pré-vaccinaux, bien souvent non justifiés", alertent encore les médecins. "Les allergies au PEG et/ou au polysorbate étant particulièrement rares, il n’est pas utile de se faire tester si l’on n’a jamais fait de réaction allergique jusqu’à présent", ajoutent-ils. Seules les personnes ayant déjà fait une réaction sévère après un autre vaccin, un médicament non identifié ou un traitement injectable devront donc consulter un allergologue au préalable et/ou le signaler à leur médecin traitant.  

Le Pr. Frédéric de Blay, président de la Fédération française d’allergologie, conclut : "pour que les patients allergiques puissent prendre leur rendez-vous en toute sérénité, nous demandons aux professionnels de santé de les rassurer et de les adresser aux allergologues uniquement s’ils correspondent aux trois cas précisés dès janvier. Quant aux patients allergiques qui désirent un certificat contre-indiquant la vaccination, seuls sont éligibles les patients concernés par l’une ou les deux contre-indications absolues".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité