• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouveaux chiffres

Covid-19 : neuf fois plus d’entrées en soins critiques chez les non-vaccinés

Alors que beaucoup doutent des chiffres mis en avant par le gouvernement pour justifier la campagne vaccinale anti-coronavirus, une nouvelle étude française permet de se faire une idée précise sur l'efficacité des injections. 

Covid-19 : neuf fois plus d’entrées en soins critiques chez les non-vaccinés Gilnature / istock.

  • Publié le 30.08.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 48 390 138 personnes ont reçu au moins une injection (soit 71,8% de la population totale) et 43 584 130 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 64,6% de la population totale).
  • Depuis le 31/12/2019, le coronavirus a provoqué 4 436 327 décès dans le monde, dont 750 921 en Europe.

Selon une nouvelle étude de la Drees, il y a eu neuf fois plus d’entrées en soins critiques entre le 9 et le 15 août parmi les personnes non-vaccinées que parmi celles qui sont complètement vaccinées.

Moins de tests PCR positifs pour les vaccinés

Dans le cadre de sa mission d’appui à la gestion de la crise sanitaire, la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) exploite les données pseudonymisées issues des trois principales bases de données sur la crise Covid-19 : SI-VIC (hospitalisation), SI-DEP (dépistage) et VAC-SI (vaccination). La DREES réalise des croisements entre ces bases, afin notamment de réaliser un suivi selon le statut vaccinal des personnes testées positives au Covid-19 et des personnes hospitalisées. "Ce suivi fait désormais l’objet d’une publication chaque semaine. Les résultats nationaux de cette édition sont enrichis de déclinaisons territoriales. Les fichiers bruts avec ces données sont accessibles sur le site de la DREES, rubrique Open Data", poursuivent les experts.

Entre le 9 et le 15 août, le nombre de tests RT-PCR positifs pour 100 000 habitants non vaccinés s’élèvait à 430, alors qu’il n’était que d’un peu plus de 50 pour 100 000 habitants vaccinés. À taille de population comparable, le taux de tests RT-PCR positifs est donc près de 9 fois plus faible pour les personnes complètement vaccinées.

76 % des admissions en hospitalisation conventionnelle sont le fait de personnes non-vaccinées

Sur la base des patients entrés à l’hôpital entre le 9 et le 15 août dont un test positif a pu être identifié dans SI-DEP, 80 % des admissions en soins critiques et 76 % des admissions en hospitalisation conventionnelle étaient le fait de personnes non-vaccinées, tandis que les patients complètement vaccinés représentaient respectivement 13 % des admissions en soins critiques et 17 % des admissions en hospitalisation conventionnelle. Concernant uniquement les entrées en hospitalisation conventionnelle, elles s’élèvaient à 94 patients pour 1 million de personnes non vaccinées et 14 patients pour 1 million de personnes complètement vaccinées. En rapportant les effectifs à la population de chaque statut vaccinal, les entrées en soins critiques s’élèvaient à 28 patients pour 1 million de non-vaccinés et 3,2 patients pour 1 million de complètement vaccinés. Ainsi, à taille de population comparable, il y a eu près de 9 fois plus d’entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés.

"Rappelons qu’à cette date, en population générale, la part des personnes non vaccinées était de 35 % et celle des personnes complètement vaccinées de 51 %", précisent les scientifiques. "Entre le 9 et le 15 août, la hausse des entrées hospitalières en soins critiques comme en hospitalisation conventionnelle était essentiellement portée par les personnes non vaccinées", concluent les auteurs de l'étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité