• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Vaccination et vacances d’été : le casse-tête de la 2ème dose

Le ministère de la Santé a estimé qu’il faudra “adapter” son calendrier pour les vacances d’été et que “prendre sa deuxième dose dans un autre endroit” que la première “doit être l’exception”. Mais Jean Castex a, lui, exhorté les Français ne pas hésiter à se faire vacciner dans leur “lieu de villégiature”.

Vaccination et vacances d’été : le casse-tête de la 2ème dose nobtis/iStock

  • Publié le 12.05.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il faut un délai de 42 jours entre deux injections pour les vaccins à ARN messager et 12 semaines pour AstraZeneca.
  • L'exécutif craint qu'il y ait des oublis d’annulations de rendez-vous initialement pris pour l’injection de la deuxième dose.
  • Des doses supplémentaires vont être envoyées des les zones touristiques pour maintenir l’offre de vaccination cet été.

À l’approche de l’été, l’exécutif distille ses recommandations vaccinales et, déjà, des contradictions apparaissent. D’un côté, le ministère de la Santé a indiqué que la planification des vacances va devoir s’adapter au calendrier vaccinal. Selon ses recommandations, présentées ce mardi 11 mai lors d’un point presse en ligne, “prendre sa deuxième dose dans un autre endroit” que la première “doit être l’exception”. Invité sur le plateau du 20 heures de France 2 hier soir, Jean Castex a lui appelé les Français à ne pas hésiter à se faire vacciner “dans un centre de vaccination de votre lieu de villégiature”, notamment pendant le week-end de l’Ascension.

Le lieu de la deuxième injection en question

La première contrainte vaccinale est celle du délai imposé entre deux injections qui est de 42 jours pour les vaccins à ARN messager, Pfizer et Moderna, et de 12 semaines pour le vaccin AstraZeneca. Au cours de son point presse, le ministère de la Santé a tenu à rappeler qu’allonger le temps entre les deux doses est exclu. Avec l’ouverture de la vaccination pour tous les majeurs sans condition à partir de la mi-juin, la période estivale doit être celle de la vaccination de masse. Mais avec un délai à respecter, les Français devront “adapter” leurs vacances en fonction de leur rendez-vous de vaccination, selon le ministère.

La deuxième contrainte est celle qui cristallise le casse-tête de l’exécutif : peut-on faire sa deuxième injection dans n'improte quel centre de vaccination ? Si l’on en croit le ministère de la Santé, la réponse générale est qu’il n’est pas possible de recevoir sa deuxième dose dans un lieu autre que celui où l’on a reçu la première, et l’inverse constitue l’exception. Cette recommandation se fonde notamment sur la crainte d’éventuels oublis d’annulations de rendez-vous initialement pris pour l’injection de la deuxième dose. Le ministère veut éviter que ce changement de lieu “déstabilise tout le système”. Pour pallier ces éventualités il existe désormais un dispositif permettant de prendre rendez-vous en ligne uniquement pour une deuxième dose, a noté le ministère.

Plus de doses prévues pour les lieux touristiques

L’objectif du gouvernement reste de maintenir l’offre de vaccination cet été. Pour cela, davantage de doses sont prévues dans les zones touristiques mais le ministère explique qu’il est “très difficile de réussir à anticiper le nombre de doses supplémentaires” nécessaires dans ces lieux. “Cela dépend des flux de populations et des mouvements qui sont liés aux choix individuels des gens, d’où la nécessité d’imposer la règle d’une vaccination au même endroit”, a ajouté le ministère.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES