Publicité

QUESTION D'ACTU

Initiative du laboratoire GSK

Alli : pourquoi la pilule anti-obésité n'est plus vendue en France

La pilule anti-obésité Alli n'est plus vendue en France depuis 2012. L'information a été confirmée par GSK. Connue pour ses effets indésirables, le laboratoire évoque pourtant un problème d'approvisionnement.

Alli : pourquoi la pilule anti-obésité n'est plus vendue en France Rex Features/REX/SIPA

  • Publié 07.09.2013 à 11h19
  • |
  • |
  • |
  • |


La pilule anti-obésité Alli a disparu des rayons de vos officines ! Le laboratoire britannique GSK a en effet décidé de ne plus commercialiser en France ce médicament depuis 2012. La spécialité avait on s'en souvient souvent été décriée dans le passé pour ses effets indésirables (troubles intestinaux, anxiété, problèmes hépatiques). Son retrait du marché français a été révélé par la revue médicale Prescrire du mois de septembre et confirmé depuis par un porte-parole du groupe pharmaceutique.

Les raisons invoquées par le laboratoire GSK
Pour expliquer ce choix, GlaxoSmithKline avance comme explication, « la survenue d'un problème d'approvisionnement de la molécule en janvier 2012. » Une décision confortée par le climat délétère français concernant les médicaments d'amaigrissement, cela notamment « depuis l'affaire du Mediator », précise le porte-parole du groupe. La spécialité reste cependant toujours en vente dans la plupart des autres pays européens, ainsi qu'aux Etats-Unis.

Les autres raisons potentielles
Dès le lancement du médicament en France en 2009, l'Afssaps (l'ancienne Agence de sécurité du médicament française) mettait en garde les patients contre les effets secondaires indésirables du traitement. Elle rapportait il est vrai à l'époque des cas graves d’atteintes hépatiques survenus chez des patients traités par orlistat (Alli) ayant conduit dans certains cas à une transplantation hépatique voir au décès du patient. « Le lien de causalité avec l’orlistat reste difficile à établir mais ne peut pas être exclu », précisait à l'époque l'Agence.
Devant la gravité de ces effets hépatiques, et à la demande de l'Afssaps, l'Agence européenne des médicaments (EMA) avait conduit une réévaluation des effets indésirables rapportés avec orlistat. A l’issue de ce processus, l’Ema avait confirmé que le rapport bénéfice/risque des spécialités contenant de l’orlistat restait favorable dans les indications de l’autorisation de mise sur le marché.

Enfin, concernant le Xenical, un autre médicament à base d'orllstat utilisé pour lutter contre l'obésité, il reste pour sa part commercialisé en France par les laboratoires suisses Roche. Mais contrairement à Alli, ce traitement est soumis à prescription médicale.  

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité