• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mobilité

Ile-de-France : réduire les déplacements grâce à la télémédecine

Entre 300 000 à 500 0000 déplacements pourraient être évités grâce à la télémédecine, selon une enquête de l’Institut Paris région.

Ile-de-France : réduire les déplacements grâce à la télémédecine Fizkes/iStock

  • Publié le 17.05.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épidémie de Covid-19 pousse à envisager différemment nos déplacements. Le télétravail permet d’en éviter une bonne partie, mais comment faire pour les rendez-vous impérieux, comme ceux chez un médecin ? La télémédecine pourrait être une solution. L’Institut Paris Région estime que 5 % des déplacements en Ile-de-France sont liés à un motif médical, soit 2 millions de trajets.

Plus d’un million de téléconsultations par semaine fin avril

Alors que l'influence du télétravail et du téléachat sur les déplacements fait déjà l’objet de nombreuses études, explique Dany Nguyen-Luong, directeur du département Mobilités et Transports de l’Institut Paris Région, d’autres activités pratiquées à distance, comme la télémédecine et le télé-enseignement, qui ont aussi connu une explosion pendant les huit semaines de confinement, sont, pour l’instant, peu documentées dans le milieu de l’urbanisme et des transports.” Ce constat a motivé cette étude. Avant le confinement, il y avait en moyenne 10 000 téléconsultations par semaine. Pendant la dernière semaine d’avril, ce chiffre a dépassé le million, soit une multiplication par 100. “Ces simples chiffres présagent d’un potentiel de réduction significative des déplacements pour raison de santé si la pratique massive de la téléconsultation devait se poursuivre”, souligne-t-il. 

D’après ce spécialiste de la mobilité, cette tendance devrait se confirmer dans les prochains mois en Ile-de-France: “15 à 25 % des consultations physiques pourraient basculer dans la téléconsultation et le télésoin. Ce qui aboutirait globalement à une baisse des déplacements quotidiens pour le motif de santé entre 300 000 et 500 000 déplacements, soit environ 1 % de l’ensemble des déplacements en période normale.” Généralement, ces trajets de proximité sont réalisés en voiture : en grande couronne, 60 % des déplacements de santé sont faits en voiture et un tiers en petite couronne. Pour Dany Nguyen-Luong, cela "contribuera à la baisse des émissions de CO2.”  

Une facilitation de la télémédecine 

Depuis septembre 2018, la téléconsultation est prise en charge par l’Assurance maladie sous deux conditions : si elle a lieu avec le médecin traitant ou si elle suit une première consultation physique. Au début de l’épidémie de Covid-19, cette mesure a été supprimée, et depuis le 18 mars, le tiers payant est appliqué à ce mode de consultation, ce qui évite au patient d’avancer les frais.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité