• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Allergie : elle se fait faire un tatouage au henné noir qui lui brûle tout le bras

Une Américaine a fait une grave allergie au henné noir après s'est faite tatouer en Thaïlande. 

Allergie : elle se fait faire un tatouage au henné noir qui lui brûle tout le bras RemusRigo/iStock

  • Publié le 07.03.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des vacances qui virent au drame. Une Américaine du nom d'Amanda Drish-Adolf était en vacances en Thaïlande avec son mari lorsqu'elle a accepté de se faire tatouer au henné noir.

Se laissant séduire par l'idée d'un tatouage éphémère, elle a opté pour un énorme dessin allant de l'épaule au coude. Pendant la réalisation, Amanda ressent des sensations de brûlure, mais on lui assure que c'est normal. Le tatouage aura duré une heure et coûté 1000 baht, soit 28€. 

“Mon bras a commencé à devenir chaud”

Tout allait bien les premières 24 heures, je n'ai eu aucune réaction. Mais le lendemain (le 26 janvier 2020, NDLR) mon bras a commencé à devenir chaud au toucher et de petites cloques sont apparues, raconte-t-elle au Mirror. J'étais inquiète car je pensais que j'aurais peut-être des coups de soleil dessus, et quand j'ai fait éclaté les cloques, un liquide clair en est sorti.” 

En faisant des recherches sur Google, elle comprend que le henné lui a brûlé la peau. Amanda se rend aux urgences, où les plus grosses cloques sont percées et désinfectées. Elle comprend également en voyant les tâches d'encre sur les cotons que son corps rejette le produit. Elle décrit une douleur insoutenable. 

De retour dans l’Iowa, au Etats-Unis, elle continue à être suivie par un médecin. “J’avais des problèmes de claustrophobie. Ma peau était tellement gonflée, je me sentais claustrophobe de ma propre peau”, raconte-t-elle, déçue de n'avoir pas pu profiter pleinement de son voyage. Au total, les frais médicaux occasionnés par sa blessure s'élèvent à 700 dollars, soit 628€. 

Une allergie à la PDD

Amanda a fait une allergie à la paraphénylènediamine (PDD), une substance chimique ajoutée au henné pour obtenir la couleur noir. Selon le Centre antipoisons, “la paraphénylènediamine est une substance très allergisante. C’est pour cela que la législation européenne interdit la présence de PPD dans les produits cosmétiques destinés à être appliqués sur la peau. Parmi les cosmétiques, seules les teintures pour cheveux peuvent contenir de la PPD, à une concentration maximale de 6 %.”

Dans la mesure où le vrai henné provient d'une plante, les réactions allergiques sont rares. La paraphénylènediamine en revanche, est très utilisée dans l’industrie, notamment dans le caoutchouc (poignées de vélo, bottes), les tuyaux de pompe à essence, la fourrure, les textiles (les jeans par exemple), les colorations capillaires, les cirages, les plastiques, l'encre, la photographie, etc.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité