Publicité

QUESTION D'ACTU

De couleur noire

Henné : les tatouages peuvent provoquer des allergies sévères

Le henné utilisé pour réaliser les tatouages éphémères contient souvent une substance illégale et toxique qui fait courir un risque aux utilisateurs.

Henné : les tatouages peuvent provoquer des allergies sévères friday/epictura

  • Publié 15.08.2017 à 14h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Leur coloration séduit de plus en plus de personnes. Les tatouages au henné noirs sont souvent proposés aux vacanciers sur les plages et les marchés. Ils sont appréciés car contrairement à la teinte habituellement utilisée, la teinte noire ne vire pas du brun à l’orange.

Mais ils ne sont pas sans risque. Des dermatologues et des allergologues ont signalé à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) des cas d'eczéma de contact (eczéma allergique) survenus dans un délai de quelques jours à quelques semaines après la réalisation de tatouages éphémères pratiqués avec du henné contenant de la paraphénylènediamine (PPD).

Substance toxique

« Cette substance est ajoutée illégalement au henné afin de donner une couleur noire aux tatouages et d’augmenter leur longévité », explique l’agence. La PPD est une substance autorisée dans les produits cosmétiques, uniquement dans les teintures capillaires, à une concentration ne pouvant excéder 6 %. Cette substance est également utilisée pour colorer les textiles notamment.

« Les cas d'eczéma rencontrés peuvent entraîner des réactions violentes, nécessitant parfois une intervention médicale urgente voire une hospitalisation. Ils peuvent être limités à la zone tatouée ou s’étendre à la zone avoisinante voire à tout le corps. Ces réactions peuvent également conduire à une polysensibilisation, notamment à des caoutchoucs, des colorants vestimentaires et à des teintures capillaires et empêcher la pratique de certaines professions comme celle de coiffeur par exemple », précise encore l’ANSM.


Irréversible 

L’agence se dit « préoccupée », car ces réactions affectent « principalement des enfants ou des adolescents » et sont susceptibles d’avoir des « incidences dans leur vie quotidienne et/ou professionnelle ». En effet, « il est utile de rappeler que l’induction de sensibilisation a un caractère irréversible ».

Compte tenu des cas d’eczéma allergique signalés, des difficultés de contrôle du circuit de distribution des produits et des lieux de réalisation des tatouages, l’ANSM met en garde contre les risques et déconseille la réalisation de tatouage noir temporaire au henné.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité