Publicité

QUESTION D'ACTU

D’après une étude américaine

Tatouage : un usager sur dix vicitime de réactions indésirables

Les réactions aux tatouages sont plus fréquentes qu’on ne croît, indique une étude de petite envergure menée aux Etats-Unis.

Tatouage : un usager sur dix vicitime de réactions indésirables POUZET/SIPA

  • Publié 01.06.2015 à 14h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tatouage a le vent en poupe. Mais la pratique n’est pas dénuée de risques, que les professionnels de santé ne manquent pas de rappeler régulièrement. Une étude américaine publiée dans la revue scientifique Contact Dermatitis nous apprend justement que plus de 10 % des personnes tatouées affirment avoir constaté des réactions indésirables à la suite de leur tatouage. 4 % ont constaté des réactions aigues, tandis que 6 % ont souffert d’une réaction chronique dûe à une couleur en particulier d’une durée supérieure à quatre mois. Les chiffres ont été tirés d’informations récoltées auprès de 300 personnes, sélectionnées de façon aléatoire dans Central Park, le célèbre poumon vert de New York.

Le noir et le rouge plus souvent en cause

Parmi les réactions chroniques, 44 % ont été induites par un tatouage à l’encre rouge et 25 % par l’encre noire, « une proportion moindre à celle qui était attendue » d’après les auteurs de l’étude sachant que cette couleur est plébiscitée par 90 % des tatoués. L’étude a par ailleurs constaté que les participants qui avaient eu des réactions chroniques spécifiques aux couleurs avaient davantage de couleurs dans leurs tatouages que ceux qui n’avaient pas fait de réaction. Les couleurs utilisées dans les tatouages ont déjà fait l’objet de débats, la Direction générale de la santé ayant même déjà interdit l’utilisation de certains colorants en 2013. Le rouge serait d’ailleurs selon le Syndicat national des dermatologues l’une des couleurs les plus dangereuses en tatouage.

 

Précautions à prendre

Rappelons que le tatouage est une pratique très encadrée, qui doit être réalisée dans des normes d’hygiène strictes. En particulier, le matériel utilisé doit être stérile avec des encres de tatouage de qualité. Quant aux auteurs de l’étude, ils concluent sur le fait que les réactions dues aux tatouages sont plus fréquentes que ce qu’il n’est couramment admis dans la population. Précisons que ces résultats sont préliminaires et devront être étayés par de prochaines études.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité