Publicité

QUESTION D'ACTU

Allergies, contamination

Tatouages: la mise en garde des dermatologues

Le syndicat des dermatologues alerte sur les danger des tatouages éphémères et permanents. Et rappelle que le détatouage doit être réalisé par un médecin spécialiste.

Tatouages: la mise en garde des dermatologues Credit:LANCELOT FREDERIC/SIPA/

  • Publié 21.01.2013 à 17h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Aluminium, cobalt, chrome, cuivre, nickel ou encore mercure... La liste est longue. Pourtant il s'agit  de produits toxiques que contiennent les tatouages. Des risques qui ne sont pas négligeables, d'après le syndicat national des dermatologues (SNDV) qui vient de lancer une "alerte sur les dangers liés aux tatouages". Dans un communiqué, il rappelle que la plupart de ces produits sont cancérigènes, lorsqu'ils sont situés dans le derme et soumis au rayonnement UV. Certains pigments comme le rouge peuvent être la cause de dermatoses variées, eczéma, lichen plan, lucite... D'autres risques sont également mentionnés et certaines personnes sont plus concernées que d'autres. Mais ce n'est pas tout, les spécialistes font quelques recommandations concernant le détatouage. Revue de détail

 

Les réactions allergiques sont les complications les plus fréquentes après un tatouage. Démangeaisons, gonflements au niveau du tatouage et parfois lésions plus ou moins importantes sont à craindre. Pour les traiter, on utilise des corticoïdes locaux, même si dans certains cas le retrait du tatouge est indispensable.

 

Les risques liés aux problèmes de peau préexistant, peuvent être amplifiés par un tatouage. Les personnes ayant des grains de beauté "à risque" ou de nombreuses taches de rousseur ont intérêt à consulter un dermatologue avant de se faire tatouer. Il va s'assurer que leur peau est "compatible" avec cette pratique. De plus, certaines maladies dermatologiques chroniques comme le psoriasis ou le vitiligo peuvent se localiser sur des zones de traumatisme de la peau comme les tatouages. Il est donc fortement déconseillé aux personnes atteintes de ces maladies de se faire tatouer. 

Les tatouages éphémères au henné sont égalements visés par cette alerte. Si le henné pur est une substance naturelle et sans danger, il peut avoir des conséquences dangereuses pour la santé lorsqu'il est mélangé à des produits tels que le paraphenylènediamine (PDD). Un eczéma à l'endroit du tatouage est alors possible, et ce dernier pourrait vous laisser une cicatrice indélébile, un urticaire, ou un oedème de Quincke pouvant nécessiter une hospitalisation. Ce produit reste très souvent utilisé pour renforcer la couleur et augmenter la durée de vie du tatouage. La sensibilisation qu'il peut provoquer est définitive. Pourtant, des mesures peuvent être prises pour éviter ces dangers: par exemple, demander la composition du produit et observer le mélange. Il doit être de couleur orangée et non noire. 

 

Le choix du tatoueur.  Risque majeur lors d'un tatouage, la contamination croisée, qui peut provenir d'un client précédent, des surfaces de travail ou du  matériel utilisé. Le tatoueur doit:

- procéder à un lavage antiseptique de ses mains;
- préparer l'asepsie de la peau qui va être tatouée;
- nettoyer et désinfecter l'environnement de travail;
- stériliser tout le matériel stérilisable;
- utiliser du matériel à usage unique (notamment gants et aiguilles);
- suivre la règle du "no touch" qui consiste pour le tatoueur à ne rien toucher qui ne soit "protégé" ou à usage unique pendant qu'il tatoue.


La période post-tatouage. Après avoir nettoyé le tatouage avec une solution antiseptique, le tatoueur doit appliquer une crème cicatrisante sur laquelle il pose un film plastique alimentaire ou un pansement. En général, le tatoueur recommande de garder ce premier pansement 2 à 6 heures. Ne paniquez pas, il est habituel d'observer une réaction inflammatoire (rougeur et parfois gonflement) dans les jours qui suivent. Toutefois, ces symptômes doivent disparaître en moins d'une semaine, sans soins particuliers autres que ceux indiqués par votre tatoueur (changement de pansement la nuit et crème cicatrisante à appliquer régulièrement).  


Comment se débarasser d'un tatouage ? C'est également un acte très particulier. Très variable, long et coûteux, ce procédé doit toujours se faire chez un dermatologue pour éviter les dangers. Ce dernier utilise le laser délenché. L'onde de choc fait exploser l'encre du tatouage, c'est une action électromagnétique. Puis les poussières d'encre sont éliminées naturellement par la peau. Le nombre, la durée et le prix des séances varient en fonction de la surface du tatouage.

Les tatoueurs peuvent être équipés de lasers pour détatouer. Mais seuls les médecins sont habilités à le faire. Après le détatouage, il est impératif de porter des vêtements 100 % coton et d'utiliser régulièrement des crèmes. Avec pour corollaire une exposition solaire interdite pendant la période de cicatrisation. Quant au retatouage, il ne peut être envisagé avant six mois...

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité