Publicité

QUESTION D'ACTU

Appel à la vigilance

Compléments alimentaires : l’Anses recommande d’éviter les produits à base de berbérine

Pour les enfants et adolescents, les femmes enceintes, les personnes diabétiques ou souffrant de troubles hépatiques, ou atteintes de maladies cardiaques, il est déconseillé de consommer ces complémentaires alimentaires. 

Compléments alimentaires : l’Anses recommande d’éviter les produits à base de berbérine Elenathewise/istock

  • Publié 25.11.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) appelle les consommateurs de compléments alimentaires à la vigilance : ceux fabriqués avec de la berbérine pourraient être dangereux pour certaines personnes. Sur son site, l’Anses fait le point sur ces produits. 

Des populations plus à risque 

La berbérine est extraite de différentes plantes et fait partie des alcaloïdes isoquinoléiques. Elle est utilisée pour réguler la glycémie et le taux de cholestérol, même si, aucun pays européen n’autorise d'“allégation de santé” concernant ces produits. L’Anses constate que les préparations à base de berbérine peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux, de l’hypoglycémie ou de l’hypotension. Elle déconseille la consommation de ces compléments alimentaires aux personnes les plus à risque de souffrir d’effets secondaires : enfants, adolescents, femmes enceintes ou allaitantes, personnes diabétiques ou atteintes de maladies hépatiques ou cardiaques. La berbérine peut interférer avec certains traitements, soit en annulant les effets du médicament soit en provoquant des effets secondaires. L’Anses recommande la plus grande vigilance aux médecins.

La nécessité de nouvelles études 

Les études scientifiques réalisées jusqu’ici montrent que la berbérine a des effets sur la santé à partir de 400 mg par jour chez l’adulte. En Belgique, la dose maximale journalière est limitée à 10 mg. L’Anses suppose que les premiers effets pharmacologiques de ces produits pourraient apparaître avec des doses inférieures à 400 mg/jour. Elle recommande de mener de nouvelles études pour déterminer le seuil précis à partir duquel la berbérine a des effets sur la santé.

Dans tous les cas, l'Anses préconise d'éviter de prendre trop régulièrement ou pendant de longues périodes des compléments alimentaires sans en informer un professionnel de santé. Ce dernier doit être informé au moindre effet indésirable constaté. Il est également important de respecter les conditions d'emploi précisées par le fabricant. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité