Publicité

QUESTION D'ACTU

Hépatite aiguë

Complément alimentaire : la levure de riz rouge peut être toxique pour le foie

Une femme de 64 ans a développé une hépatite aiguë après avoir consommé ce complément alimentaire pendant six semaines.

Complément alimentaire : la levure de riz rouge peut être toxique pour le foie Tendra Su/ISTOCK

  • Publié 27.03.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Ils peuvent diminuer le stress, améliorer notre sommeil, aider à perdre du poids : les compléments alimentaires sont de plus en plus nombreux. Ils ne sont toutefois pas sans risque : aux Etats-Unis, une femme de 64 ans a souffert d’une  hépatite aiguë à cause de la levure de riz rouge qu’elle consommait. Son histoire a été rapporté dans le BMJ Case Reports. 

La monacoline K

Pendant six semaines, cette femme a consommé 1200 mg de levure de riz rouge par jour pour diminuer son taux de cholestérol. Ce complément alimentaire est proche des statines, le traitement classique pour baisser le taux de cholestérol. Issue de la médecine traditionnelle chinoise, la levure de riz rouge est composée de champignons fermentés avec du riz. Elle contient de la monacoline K, une statine naturelle, similaire à celles que renferment les médicaments anti-cholestérol. 

Lorsque la sexagénaire a été admise à l’hôpital, les soignants ont détecté des symptômes d’hépatotoxicité, qui attestent de la présence de lésions au foie. Depuis deux semaines, elle souffrait de fatigue et de ballonnements. Les médecins ont constaté qu’elle avait un début de jaunisse, des selles plus claires et des urines plus foncées. En dehors des compléments alimentaires, rien ne pouvait expliquer ces symptômes. Un traitement à base de corticoïdes (glucocorticoïdes) a permis de la soigner. 

Mieux réguler la délivrance des compléments alimentaires 

Les médecins à l’origine de ce rapport ont constaté que d’autres cas d’intoxication après consommation de levure de riz rouge ont déjà été signalés. Ils suggèrent de mieux réguler la délivrance de ces traitements alternatifs. "Les compléments alimentaires ne sont pas nécessairement plus sûrs que les médicaments prescrits", expliquent-ils. "Les médecins et les patients devraient rechercher les potentiels effets secondaires avant de les utiliser ou d’autoriser leur utilisation". 

Un marché économique de taille 

En octobre dernier, un homme a déjà souffert de graves problèmes de santé à cause d’un complément alimentaire. Malgré ces dangers potentiels, les compléments alimentaires continuent de plaire. En 2018, ce marché a rapporté 1,9 millard d’euros rien qu’en France. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité