Publicité

QUESTION D'ACTU

Toxicité

71% des produits chimiques européens potentiellement nocifs pour la santé

L’Agence européenne des produits chimiques (Echa) alerte de la toxicité potentielle de 71% des substances chimiques fabriquées en Europe.

71% des produits chimiques européens potentiellement nocifs pour la santé Motortion / istock

  • Publié 21.05.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le dernier rapport de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) dresse un constat alarmant sur la potentielle toxicité de certains produits de notre quotidien. Selon L'Echo, qui a consulté le document, 71% des substances chimiques fabriquées en Europe et présentes dans "de nombreux produits industriels, mais aussi du secteur de la cosmétique, de l’alimentation, des boissons et des médicaments" présentent "des lacunes en matière de tests ou d’informations sur leur dangerosité éventuelle". 

Un manque de rigueur des Etats membres

Si personne ne peut dire avec certitude si ces substances sont nocives pour la santé humaine, animale et/ou environnementale, Bjorn Hansen, le patron de l’Echa, se dit "très inquiet". En 2007 pourtant, l'Europe avait imposé des normes de sûreté via le règlement REACH (Registration, Evaluation, Authorization and Restriction of Chemicals) pour contrôler l'utilisation de ces substances chimiques.

Mais comme le souligne le quotidien, en 2014, les autorités allemandes avaient découvert que 940 produits n'étaient pas conformes à ces normes de sécurité européennes. Par la suite, 654 entreprises produisant 41 produits chimiques (utilisés dans la peinture, les pneus, les produits pour la maison, le jardin et la cuisine) ne l'étaient pas non plus selon l’EEB (European Environmental Bureau). "Les manquements constatés dans l’enregistrement de deux produits sur trois" illustrent le laxisme des Etats membres qui, semblerait-il, n'ont pas fait preuve d'assez de rigueur pour le faire appliquer correctement. 

L'impact sanitaire des substances chimiques au quotidien

En mars dernier, des produits chimiques avaient été retrouvés dans du maquillage et des déguisements pour enfants lors d'une enquête menée par des agents de la répression des fraudes, notamment de l'aluminium et de l'isophorone au-delà des seuils autorisés. En juillet 2018, l'Anses avait alerté sur la présence d'une dizaine de substances dans nos vêtements et nos chaussures pouvant entraîner des problèmes de santé tels que des dermatites de contact (eczéma). En outre, des substances chimiques sont retrouvées partout dans notre environnement quotidien à cause de ces manquements. A tel point que la poussière de nos lieux de vie en contient également.

Plusieurs études ont déjà montré que ces substances chimiques contribuaient à la pollution intérieure, ainsi qu’à l'accumulation de triglycérides - un type de graisse présent dans le sang - et à une augmentation de l'obésité chez les modèles animaux. En mars dernier, des chercheurs américains ont découvert que les perturbateurs endocriniens présents dans le système domestique pourraient contribuer à la prise de poids et à l’adiposité, en particulier chez les enfants. De même, l’exposition prénatale et postnatale à différents polluants chimiques serait associée à une diminution de la fonction respiratoire des enfants et 9 femmes sur 10 y sont exposées. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité