Publicité

QUESTION D'ACTU

Triste bilan

Epidémie de grippe : déjà 1800 morts depuis le début de l'hiver

L'épidémie de grippe a déjà fait environ 1800 morts depuis le début de la surveillance en novembre dernier, selon Santé Publique France. 

Epidémie de grippe : déjà 1800 morts depuis le début de l'hiver wildpixel / istock

  • Publié 14.02.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le dernier bulletin hebdomadaire de Santé Publique France, fait état d'environ 1800 décès attribuables à l'épidémie de grippe depuis le début de la surveillance. Même si l'agence sanitaire note un "ralentissement de l’augmentation des indicateurs de l’activité grippale", elle rappelle "l'importance des gestes d’hygiène contre les virus de l’hiver et de l’utilisation des antiviraux pour les personnes atteintes de formes graves et les personnes à risque".

Passage aux urgences et hospitalisations

Depuis le début de la surveillance, 815 foyers d’infections respiratoires aiguës ont été signalés en collectivités de personnes âgées. Au total, 14 000 passages pour grippe ou syndrome grippal et 2 171 hospitalisations ont été enregistrés, des chiffres en légère augmentation par rapport à la semaine précédente (+13% et +16% respectivement). La proportion des hospitalisations parmi les passages pour grippe est de 16% - principalement les enfants de moins de 5 ans (32%) et les 15-44 ans (23%). Les hospitalisations concernent particulièrement les personnes âgées de 75 ans et plus (48%) et les enfants de moins de 5 ans (13%). 

Les cas graves admis en réanimation

Depuis le 1er novembre 2018, 904 cas graves de grippe ont été admis en réanimation. L'âge moyen des cas est de 59 ans, mais plus de la moitié (51%) sont âgés de 65 ans et plus. La majorité (85%) d’entre eux présente des facteurs de risque. "Parmi les cas à risque pour lesquels le statut vaccinal était renseigné, la couverture vaccinale était de 34%. Un virus de type A a été identifié chez 98% des cas. Parmi l’ensemble des cas, 79 sont décédés : un enfant de moins de 5 ans, 26 cas de 15-64 ans et 52 cas de 65 ans et plus".

Les bons gestes à adopter pour limiter les risques de contagion

Dans la mesure où une personne malade peut en contaminer 20 et que le vaccin est moyennement efficace cette année, il parait essentiel de rappeler certaines mesures d’hygiène assez simples pouvant limiter les risques de contagion. Et cela vaut pour le malade infecté. D'abord, il est important de se laver régulièrement et soigneusement les mains : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, avoir éternué, toussé en mettant sa main devant la bouche ou de retour d'une promenade en extérieur. Il vaut également mieux se servir d’un mouchoir jetable pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher, qu'il faut jeter aussitôt après.

En période d'épidémie, il est préférable d'éviter de serrer des mains ou d’embrasser pour saluer. De même, il est recommandé de porter un masque pour rendre visite à une personne fragile (nourrisson, femme enceinte, personne âgée, immunodéprimés...) et d'ouvrir quotidiennement les fenêtres pour aérer un habitat. Enfin, il faut également éviter d’emmener un bébé, ou une personne fragile, dans les lieux publics pour ne pas le faire entrer en contact avec des personnes infectées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux…).

Les symptômes de la grippe 

La grippe se manifeste par des signes infectieux assez communs, mais l'une des caractéristiques essentielles de cette maladie est que le début est souvent brutal et que la fatigue est souvent intense (le malade va bien le matin et se couche dans la journée). Typiquement, les symptômes de la grippe sont une forte fièvre (autour de 39°), une fatigue intense, des courbatures (douleurs musculaires diffuses), une angine, des maux de tête et une toux sèche et rebelle. Mais selon les années et selon les virus (le virus évolue chaque année, c'est pourquoi il est recommandé de se faire vacciner tous les ans), les signes de la grippe peuvent varier (douleurs articulaires, diarrhée,…) et la fièvre peut même être assez modérée.

Chez certaines personnes fragilisées, la grippe peut entraîner des complications. Chaque année, quelques patients peuvent même souffrir d'une atteinte respiratoire massive avec insuffisance respiratoire aiguë ("syndrome de détresse respiratoire aiguë" ou "SDRA"). Ce trouble est surtout lié à une réaction immunitaire qui va attaquer les voies respiratoires et imposer un séjour en réanimation avec une assistance respiratoire. En période de pandémie, ces complications peuvent être beaucoup plus fréquentes.

Combien de temps le malade est-il contagieux ?

La période de contagion est variable selon les individus. En général, un adulte infecté est contagieux depuis la veille de l'apparition des symptômes et durant trois à cinq jours après. Les enfants peuvent être contagieux plus tôt et le rester jusqu'à dix jours après l'apparition des symptômes. Cependant, le potentiel de contagion n'est pas constant au cours de l’infection puisque c'est au début de la maladie qu'il est le plus élevé. Il est donc important que le malade rentre chez lui dès qu’il commence à se sentir mal et qu’il ne sorte pas durant quelques jours, surtout si la grippe est confirmée.

Comment faire la différence entre "un gros rhume" et une grippe ?

De nombreux autres virus respiratoires circulant à la même période peuvent provoquer des symptômes très similaires à ceux de la grippe. Beaucoup de gens disent "être grippés" dès qu'ils souffrent d’une fièvre avec angine et toux, et il est difficile de faire la part des "vraies" et "fausses" grippes sans un prélèvement de gorge pour analyse virale (qui n’est pas systématique). Mais l'apparition brutale des signes ainsi que la grande fatigue physique et musculaire qui l'accompagne sont 2 caractéristiques propres à la grippe. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité