Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Grippe : les pharmaciens veulent généraliser la vaccination en officine dès l'automne 2019

Face au succès de la vaccination contre la grippe en pharmacie, le Conseil de l'Ordre des pharmaciens espère généraliser le dispositif dès l'automne 2019.

Grippe : les pharmaciens veulent généraliser la vaccination en officine dès l'automne 2019 Sladic / iStock

  • Publié 26.01.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis le 6 octobre 2018, les Hauts-de-France, l’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et l’Auvergne Rhône-Alpes sont parmi les régions dans lesquelles les pharmaciens sont désormais habilités à vacciner les patients contre la grippe saisonnière.

Un dispositif étendu à tous les adultes ?

Plus de trois mois après le lancement de ce dispositif expérimental, 712 000 personnes à risque ont été vaccinées dans une pharmacie. Selon Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil de l'Ordre des pharmaciens, 161 000 d'entre elles ne l'avaient jamais été auparavant. "Je ne suis pas sûr qu'il y ait déjà eu un virage aussi marqué pour la profession : ça change complètement le rôle et la perception qu'a le grand public des pharmaciens", s'est-elle félicitée jeudi lors d'un point presse. "La vaccination fait entrer dans l’inconscient collectif l’idée que le pharmacien est un professionnel de santé et pas uniquement un professionnel qui vend des boîtes".

Le succès de cette opération test est tel, que les pharmaciens espèrent généraliser la vaccination contre la grippe en pharmacie dès l'automne 2019. Une requête contre laquelle ne semble pas opposée la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Nous souhaitons désormais aller plus loin, et pouvoir vacciner tous les adultes, et non plus seulement la population cible de l’Assurance maladie", a expliqué Carine Wolf-Thal, admettant avoir déjà commandé 30% de doses supplémentaires pour la saison prochaine. 

Augmenter la couverture vaccinale

Les personnes les plus à risque sont celles de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les patients souffrant de certaines maladies chroniques comme le diabète, ainsi que les personnes obèses et l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave. Ces personnes, pour qui la vaccination contre la grippe est fortement recommandée peuvent retirer leur vaccin en officine sur présentation d'un bon de l'Assurance maladie, sans rien débourser. Ou, si elles sont installées dans l'une des régions test, se faire directement vacciner en pharmacie sous quelques conditions : la vaccination doit être faite dans une salle à part, le pharmacien doit connaître les antécédents du patient et doit rester 15 à 30 minutes avec lui après la vaccination pour s’assurer que celui-ci ne subit pas d’effets secondaires

L’objectif de cette mesure est d’inciter les patients, et surtout les plus à risque, à se faire vacciner et à simplifier le parcours vaccinal. Actuellement, la couverture vaccinale de la grippe saisonnière est en dessous des 50% pour la population à risque. La volonté du gouvernement est de passer à 75%. Les pays qui ont la meilleure couverture vaccinale sont ceux ou tous les professionnels de santé sont autorisés à vacciner. Rappelons que l’épidémie de grippe touche chaque année entre 2 et 6 millions de personnes en France métropolitaine et a tué 17 000 personnes en 2017, dont 93% de personnes âgées de 65 ans ou plus.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité