Publicité

QUESTION D'ACTU

Contraception

Les pilules contraceptives combinées associées à une diminution du risque du cancer de l’ovaire

Les nouveaux contraceptifs oraux combinés diminueraient le risque de cancer de l’ovaire chez les jeunes femmes. Une étude le montre.

Les pilules contraceptives combinées associées à une diminution du risque du cancer de l’ovaire Kwangmoozaa/iStock

  • Publié 28.09.2018 à 07h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Les pilules dernière génération associant de faibles doses d’estrogènes et de progestérone protégeraient les jeunes femmes du cancer de l’ovaire.

C’est ce que met en lumière une vaste étude publiée cette semaine dans le British Medical Journal (BMJ). Menée par des chercheurs de l’Université d’Aberdeen en Ecosse et de l’Université de Copenhague au Danemark, elle s’intéresse à l’influence des nouveaux contraceptifs hormonaux combinés sur le cancer de l’ovaire chez les femmes en âge de procréer.

Intérêt des progestatifs combinés

Et ses résultats sont encourageants. Les chercheurs ont basé leurs analyses sur les registres nationaux de prescription et de cancer qui recensaient les données de près de 1,9 million de femmes danoises âgées de 15 à 49 ans entre 1995 et 2014.

Tenant compte de différents facteurs et notamment l’âge des femmes, les chercheurs ont constaté que le nombre de cas de cancer de l’ovaire était plus élevé chez les femmes n’ayant jamais utilisé de contraception hormonale (7,5 cancers pour 100 000 personnes-années). Chez les femmes ayant déjà utilisé une contraception hormonale, le nombre de cancers ovariens était sensiblement plus bas : 3,2 pour 100 000 personnes-années.

Ce risque réduit pour les contraceptifs combinés a été observé par les chercheurs pour tous les types de cancer de l’ovaire. Ils soulignent par ailleurs qu’il y a peu de preuves de différences importantes entre les contraceptifs contenant différents types de progestatifs. Une diminution du risque de cancer ovarien a aussi été observée chez les femmes qui ont été suivies jusqu’à leur premier changement de type contraceptif.

Un risque de cancer ovarien réduit de 21%

Sur la base de toutes ces données, les auteurs de l’étude affirment que la contraception hormonale a permis d’éviter environ 21% des cancers de l’ovaire chez ce groupe de femmes.

Toutefois, précisent les chercheurs, il s’agit d’une étude observationnelle. Aussi mettent-ils en garde contre les conclusions trop précoces au sujet des causes et des effets. Ils rappellent aussi que les résultats portent sur des contraceptifs plus anciens que ceux actuellement sur le marché. "D'après nos résultats, les contraceptifs hormonaux combinés contemporains sont toujours associés à un risque réduit de cancer de l'ovaire chez les femmes en âge de procréer, avec des tendances similaires à celles observées avec les anciens produits combinés oraux", précisent-ils toutefois.

« Le risque réduit semble persister après l'arrêt de la consommation, bien que la durée des prestations soit incertaine. À l'heure actuelle, il n'y a pas suffisamment de données probantes pour suggérer une protection semblable chez les utilisateurs exclusifs de produits contenant uniquement des progestatifs ", concluent les chercheurs.

Une chute de la mortalité du cancer de l’ovaire

Ce n’est pas la première fois que les chercheurs mettent en lumière le rôle protecteur des contraceptifs contre les cancers ovariens. En 2016, une étude publiée dans The Annals of Oncology avait montré que les contraceptifs oraux auraient largement contribué à la baisse du taux de mortalité du cancer de l'ovaire. D’autres travaux ont montré que le risque de développer ce type de cancer est réduit de 40 à 50 % grâce à la pilule contraceptive, surtout si celle-ci est utilisée cinq ans ou plus.

Selon les chercheurs, le nombre de morts attribuables au cancer de l’ovaire a ainsi chuté partout dans le monde entre 2002 et 2012 notamment grâce à la pilule contraceptive, largement prescrite aux femmes dans le monde. D’après les derniers chiffres, plus de 100 millions de femmes utilisent une contraception hormonale chaque jour. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité