Publicité

QUESTION D'ACTU

Décryptage

Grippe aviaire dans le Morbihan : quels sont les risques pour l'homme ?

Trois foyers de grippe aviaire ont été détectés dimanche au sein de trois élevages de canards situés dans le Morbihan. Quels sont les risques pour l'homme ?

Grippe aviaire dans le Morbihan : quels sont les risques pour l'homme ? lucidwaters/Epictura

  • Publié 05.02.2018 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Trois foyers de grippe aviaire faiblement pathogènes ont été détectés dimanche 4 février au sein de trois élevages de canards situés à Arzal, Pluméliau et Sérent, dans le Morbihan. Le préfet du Morbihan a ordonné le conditionnement des 25 000 volailles concernées et la restriction de leurs mouvements dans un rayon de 1 km, précise France Bleu Armorique. La route qui mène aux trois exploitations a été fermée et placée sous la surveillance de la gendarmerie. Les canards infectés seront abattus prochainement pour éviter tout risque de transmission ou de mutation. L’opération est déjà en cours dans la commune d’Arzal, où 8700 canards sont sur le point d’être tués.

"La Chambre d’agriculture et la direction départementale des Territoires et de la Mer suivent attentivement la situation des exploitants impactés et les conséquences sur leur activité", indique la préfecture du Morbihan. Elle rassure : "l’identification de ce virus qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, sans menace pour l’homme, n’a pas de caractère exceptionnel et sa circulation est connue".

La grippe aviaire est-elle dangereuse pour l’homme ?

Les oiseaux et particulièrement les canards, sont souvent porteurs asymptomatiques de la grippe aviaire, également appelée "influenza aviaire". Transmissible entre volailles, elle l’est néanmoins plus rarement à des mammifères et à l’homme. En Europe, aucun cas de grippe aviaire n’a été signalé chez l’homme. Les rares cas sont signalés en Asie chez des éleveurs en contact étroit avec les oiseaux malades.

En 2004, une souche H5N1 du virus, présente dans certaines régions d’Asie et d’Afrique du Nord-est, a été mise en avant en raison de sa transmissibilité à l'homme. La première apparition connue de ce type de grippe chez l’Homme a eu lieu à Hong Kong en 1997, dans un élevage de poulets. Dix-huit personnes furent infectées, dont six sont décédées. En janvier 2004, une nouvelle émergence de grippe H5N1 a touché l’industrie avicole du Viêt Nam et de la Thaïlande, menant à l’abattage plus de 40 millions de poulets et entrainant la mort de 23 personnes.

"La majorité des cas humains d’infection sont associés à des contacts directs avec des animaux ou des environnements contaminés, mais ils n’entraînent pas de transmission interhumaine efficace de ces virus, précise l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il n’existe aucune donnée tendant à prouver que les virus grippaux aviaires ou les autres virus grippaux zoonotiques puissent être transmis à l’homme par des aliments convenablement cuits". Mais l’OMS concède que "la grippe aviaire et les autres grippes zoonotiques" peuvent dans certains cas chez l’homme, entrainer "des manifestations pouvant aller de la conjonctivite bénigne à la pneumopathie sévère, parfois mortelle".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité