Publicité

QUESTION D'ACTU

H7N9

Grippe aviaire : 15 personnes de plus infectées en Chine

L’OMS signale 15 nouveaux cas d’infection au virus de la grippe aviaire A (H7N9) en Chine et appelle à la vigilance.

Grippe aviaire : 15 personnes de plus infectées en Chine Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

  • Publié 22.04.2017 à 18h24
  • |
  • |
  • |
  • |


En Chine, 15 nouveaux cas de grippe aviaire ont été signalés. Dans un communiqué, l’Organisation Mondiale de la Santé détaille ces nouveaux cas survenus entre le 27 mars et le 11 avril 2017. Parmi eux, trois sont des femmes. L’âge médian est de 58 ans (la fourchette allant de 39 à 81 ans).

C’est la première fois qu’un cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) est notifié dans la province du Gansu et la première fois qu’un cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) est notifié à Tianjin au cours de la cinquième vague épidémique (deux cas avaient été précédemment notifiés à l’OMS en juillet 2016).

Marchés de volailles

« Au moment de la notification, pour les 11 cas pour lesquels on a des informations sur l’état, il y avait deux décès et huit avaient un diagnostic de pneumonie ou de pneumonie sévère ; un cas était bénin », précise l’OMS. Une exposition à des volailles ou à des marchés de volailles vivantes a été indiquée pour 12 cas et un a été exposé à des volailles vivantes vendues par des vendeurs de rue.

Au total, jusqu’à présent, 1393 cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) confirmés en laboratoire ont été notifiés depuis le début de 2013. Compte tenu de l’augmentation du nombre des cas d’infection humaine depuis décembre 2016, les autorités chinoises nationales et locales prennent de nouvelles mesures.

Renforcer les mesures de lutte

Elles ont ainsi décidé le renforcement des mesures de lutte, avec l’accent mis sur la gestion de l’hygiène dans les marchés de volailles vivantes et les transports interrégionaux.

Les autorités demandent à toutes les provinces de rester vigilantes et d’appliquer toutes les mesures de lutte et de prévention (orientations et conseils aux zones d’épidémie pour renforcer la lutte et la prévention, communication sur le risque auprès du grand public et diffusion d’informations sur les mesures de protection à prendre au niveau individuel).

« Le nombre des cas d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire lors de la cinquième vague épidémique (c’est à dire depuis le 1er octobre 2016) est plus grand que ceux rapportés lors des vagues précédentes », précise l’OMS.

Eviter les élevages de volailles

L’OMS conseille aux voyageurs qui se rendent dans des pays où sévissent des flambées de grippe aviaire d’éviter de visiter des élevages de volailles, d’entrer en contact avec des animaux dans les marchés d’oiseaux vivants, de pénétrer dans des zones où peuvent s’effectuer des abattages de volailles ou de toucher des surfaces apparemment contaminées par des déjections de volailles ou d’autres animaux.

Les voyageurs devront également se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon et respecter les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène alimentaire. L’OMS ne recommande toutefois pas de dépistage particulier aux points d’entrée, ni de restrictions aux voyages ou au commerce en rapport avec cet événement.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité