Publicité

QUESTION D'ACTU

Annonce d’Edouard Philippe

Vaccination : 11 souches obligatoires dès 2018

Le Premier ministre a confirmé que le nombre de vaccins obligatoires passera de 3 à 11 souches l'année prochaine.

Vaccination : 11 souches obligatoires dès 2018 Michel Euler/AP/SIPA

  • Publié 04.07.2017 à 16h51
  • |
  • |
  • |
  • |


La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a ouvert la voie la semaine passée à l’élargissement de l’obligation vaccinale, le Premier ministre a fixé le calendrier. En 2018, 11 vaccins seront obligatoires, contre 3 actuellement. Edouard Philippe en a fait l’annonce lors de son discours de politique générale, devant l’Assemblée nationale, ce 4 juillet.

En tranchant de la sorte, le gouvernement prend acte de la recrudescence de plusieurs maladies contre lesquelles il est possible de se vacciner. La rougeole, la tuberculose ou encore la méningite connaissent un rebond inquiétant depuis plusieurs mois. Et touchent des populations vulnérables, comme les enfants.

Trois options

A partir de 2018, 8 souches de plus devront obligatoirement être administrées selon le calendrier vaccinal : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, Haemophilus influenzae de type B, pneumocoque, méningocoque de groupe C. Ces vaccins s’ajouteront aux trois déjà obligatoires (diphtérie, tétanos, polio).

En cas de refus, les parents s’exposeront aux mêmes peines QUe celles qui s’appliquent actuellement. Ne pas vacciner son enfant peut entraîner 6 mois d’emprisonnement ainsi que 3 750 euros d’amende. Les époux Larère avaient ainsi écopé de deux mois de prison avec sursis pour n’avoir pas protégé leurs enfants.

Dans un contexte de remise en cause de la vaccination, le dossier était d’autant plus délicat que le gouvernement avait l’obligation de trancher avant le 8 août. Soit il remettait à disposition les seules souches obligatoires, soit il levait l’obligation. Le gouvernement a choisi la troisième voie ouverte par l’avis du Conseil d’Etat : élargir le nombre de vaccinations.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

L’Europe se durcit

La France n’est pas isolée dans ses choix. D’autres pays d’Europe s’orientent vers une politique vaccinale plus stricte. L’Italie et l’Allemagne ont récemment renforcé les sanctions à l’encontre des parents qui ne vaccinent pas leurs enfants.
Berlin comme à Rome, les autorités ont choisi de forcer la main des familles afin de lutter contre une forte résurgence de la rougeole sur leur territoire. A la clé : une forte amende.

Le gouvernement a choisi de suivre la conclusion de la Concertation citoyenne, menée par le Pr Alain Fischer.
A l’issue d’un an d’échanges, le comité de pilotage a conclu à la nécessité d’élargir l’obligation vaccinale, avec beaucoup de pédagogie… avant de la lever totalement. Un avis partagé par la ministre de la Santé, pour qui le régime obligatoire/recommandé est vecteur de confusion.

>> Consultez notre fiche thématique. Vaccins : d’autant plus efficaces si l’ensemble de la population est vacciné


Edouard Philippe a mis l’accent sur la prévention, lors de son discours. Outre la vaccination, il a plaidé en faveur de l’augmentation progressive du prix du paquet de cigarettes. Le Premier ministre souhaite aussi améliorer la prise en charge des lunettes, des soins dentaires et des aides auditives.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité