Publicité

QUESTION D'ACTU

Développement professionnel continu

Vaccination : les pharmaciens se disent exclus

La formation à la vaccination pour les pharmaciens ne sera pas validée dans le cadre du Développement professionnel continu (DPC). Une décision qui ne passe pas.

Vaccination : les pharmaciens se disent exclus Max Braun/flickr

  • Publié 29.06.2017 à 15h54
  • |
  • |
  • |
  • |


La concertation nationale sur la vaccination de 2016 avait débouché sur une décision importante pour les pharmaciens : un renforcement de leur implication dans la politique vaccinale. Ils devraient, à terme, pouvoir vacciner eux-mêmes les patients, notamment pour la grippe saisonnière.

Cette nouvelle attribution nécessite une formation avant les premières expérimentations, qui devraient débuter à la rentrée prochaine. Mais celle-ci ne devrait pas être validée au titre du Développement professionnel continu (DPC).

« Une aberration de plus »

La décision, annoncée le 27 juin dernier par l’Agence nationale du DPC (ANDPC), a déclenché la colère des pharmaciens, qui avaient pourtant salué la décision de les impliquer dans l’effort vaccinal. La réaction des syndicats ne s’est pas fait attendre : le jour même, la Fédération des pharmaciens d’officine (FSPF) a dénoncé « une aberration de plus », dans un communiqué.

Elle s’étonne que cette décision « inacceptable » soit prise, alors que l’expérimentation « répond en tout point à une priorité gouvernementale de santé publique ». Elle estime que l’ANDPC, la direction de la Sécurité sociale et la direction générale de l’organisation des soins (DGOS), toutes trois à l’origine de ce choix, l’ont fait « sans analyse et sans prise de recul ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Une décision démotivante

Le DPC propose à tous les professionnels de santé, dont la formation obligatoire se limitait jusqu’à présent à la formation initiale, d’institutionnaliser le maintien et l’actualisation de leurs connaissances et de leurs compétences.

L’ANDPC dispose d’un financement issu de l’Assurance maladie et d’acteurs de la formation continue, destiné à soutenir les formations, mais aussi à indemniser les professionnels de santé quittant leurs fonctions temporairement pour se mettre à jour.

Pour maintenir l’implication des pharmaciens dans l’effort vaccinal, la FSPF demande que cette décision soit réévaluée. « On voudrait démotiver les pharmaciens qu’on ne s’y prendrait pas autrement », conclut-elle.

 

>> Lire notre fiche thématique sur les vaccins <<

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité