Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage MonDocteur.fr

Vaccination : un Français sur trois ignore les rappels

Encore trop de Français ne savent pas s'ils sont à jour dans leurs vaccins. Ils ne connaissent pas les dates de rappel et perdent leur carnet de santé.

Vaccination : un Français sur trois ignore les rappels endhals/epictura

  • Publié 24.04.2017 à 17h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Français, dilettantes de la vaccination ? C’est à craindre, au vu du sondage réalisé par MonDocteur.fr (1). A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination, qui se déroule du 23 au29 avril, le site de rendez-vous en ligne s’est interrogé sur les pratiques de la population. Bon nombre des personnes interrogées ne sont pas à jour dans leurs vaccins. Plus inquiétant : elles reconnaissent ne pas savoir quand effectuer les rappels.

Des oublis fréquents

Un Français sur deux est à jour dans son carnet de vaccination. Les femmes se montrent un peu plus sérieuses dans ce domaine que les hommes. Mais le plus inquiétant, c’est le nombre de personnes qui reconnaissent ne pas savoir si elles doivent effectuer un rappel ou non. 34 % des patientes et 43 % des patients l’ignorent.

Les jeunes sont particulièrement touchés par ce flou artistique. Parmi les 25-34 ans, 43 % ne savent pas s’ils sont à jour… A peine plus peuvent confirmer qu’ils le sont. Les seniors – âgés de 65 ans et plus – sont les plus informés en la matière.



Des connaissances floues

Le calendrier vaccinal français est complexe, c’est un fait. Vaccinations obligatoires et recommandées, première injection et rappels… il y a de quoi s’y perdre. Rien que pour les trois vaccins obligatoires (diphtérie, polio, tétanos), les sondés s’emmêlent les pinceaux. Une majorité ignore à quel intervalle des rappels sont nécessaires. Parmi ceux qui se risquent à une réponse, bon nombre citent « tous les dix ans ». A tort.

Les rappels du DT-Polio doivent être effectués à 25, 45 et 65 ans, puis tous les dix ans. En la matière, ce sont les seniors qui se trompent le moins – avec 21 % de bonnes réponses.


Les oublis sont d’autant plus faciles que la plupart des Français ont tout simplement égaré leur carnet de santé… et avec lui toutes les informations sur les vaccinations. 73 % des hommes et 81 % des femmes ont perdu ce livret. Plus l’âge augmente, plus c’est le cas.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des conséquences réelles

L’actualité médicale reflète tristement ces méconnaissances et ces oublis. Une bonne couverture vaccinale permet, en effet, de protéger la population de certaines maladies infectieuses qui avaient été oubliées. Mais les flambées épidémiques se chargent de le rappeler : ne pas se vacciner, c’est courir le risque de contracter des pathologies graves.

La rougeole fait ainsi un retour marquant sur le sol européen. En Roumanie et en Italie, deux épidémies sont en cours. Plusieurs milliers de personnes ont contracté l’infection. Une forte résurgence s’observe dans d’autres pays, y compris la France. Le phénomène est tel que les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont recommandé à leurs ressortissants d’être à jour avant de voyager vers l’Italie, la Roumanie, la Belgique et l’Allemagne.

Les enfants sont particulièrement touchés. En Bretagne, une fillette est morte de la tuberculose au début de l’année 2017. La diphtérie a aussi tué plusieurs bambins au cours de l’année 2016. « Se faire vacciner et se mettre à jour est primordial », conclut donc Thibault Lanthier, co-fondateur du site MonDocteur.fr

 

>> Consultez notre fiche « Traitements » : Vaccins, d’autant plus efficaces si l’ensemble de la population est vacciné

 

(1) Sondage réalisé par MonDocteur.fr auprès de 1 124 patients représentatifs de la population française, répartis sur l’ensemble du territoire, par campagne d’emailing.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité