Publicité

QUESTION D'ACTU

Phase 1

Ebola : des essais concluants avec un vaccin canadien

Un vaccin contre Ebola est à l’étude au Canada. Les premiers résultats indiquent qu’il semble bien toléré et efficace à six mois sur les niveaux d’anticorps.

Ebola : des essais concluants avec un vaccin canadien robert_g/epictura

  • Publié 20.06.2017 à 14h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Les espoirs sont permis concernant le vaccin contre Ebola. Un essai de phase 1 donne des résultats encourageants : le produit expérimenté ne présente pas de risques pour la santé humaine, selon des résultats publiés dans le Journal de l'Association médicale canadienne. Le vaccin, développé au Canada, a été bien toléré chez les participants et a passé avec succès les tests de sécurité. Six mois après l’injection, les participants avaient un niveau élevé d’anticorps.

Le vaccin vise à limiter le risque de futures épidémies, alors que de nouveaux cas d’Ebola ont été détectés en Afrique, et que les survivants porteurs du virus dormant peuvent le transmettre à des personnes non infectées.

Effets indésirables légers à modérés

La première phase de cet essai a été conduite sur 40 sujets sains âgés de 18 à 65 ans afin de déterminer l’éventuelle toxicité de ce vaccin, ses effets secondaires potentiels, et la dose la plus faible requise pour obtenir une réponse immunologique satisfaisante. Un groupe de 30 personnes a reçu des injections, un autre groupe-contrôle de 10 personnes a reçu un placébo.

Les chercheurs ont observé des effets indésirables légers à modérés. Trois personnes ont eu des réactions plus sévères, incluant des maux de tête, diarrhées et fatigue. Ces effets se sont estompés, précise la publication.

« Les résultats de ces essais sont très prometteurs, écrivent les auteurs, du Centre canadien de vaccinologie. Chacun des trois niveaux de dose du vaccin a été bien toléré par les participants, et il n'y a aucune préoccupation du point de vue de la sécurité ».

Prochaines étapes

La prochaine étape consistera à administrer le vaccin à des personnes dont le système immunitaire est affaibli, dans des régions où le virus est endémique. Ces tests seront menés en Afrique, mais aussi à Montréal et à Ottawa, auprès de jeunes et d'adultes infectés par le VIH.

D’autres vaccins sont à l’étude à l’international. En raison de la présence persistance d’Ebola, les auteurs soulignent « l’importance de poursuivre les efforts et les collaborations permettant de mener à terme à des vaccins sous licence contre le virus Ebola, qui pourront protéger les humains et contrôler les épidémies à l’avenir ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité