Publicité

QUESTION D'ACTU

Moins de temps pour soi

Travailler plus de 39 heures nuit à la santé mentale et physique

Le temps de travail hebdomadaire devrait être limité à 39 heures pour les hommes et à 34 heures pour les femmes, selon des chercheurs australiens. 

Travailler plus de 39 heures nuit à la santé mentale et physique photographee.eu/epictura

  • Publié 05.02.2017 à 18h35
  • |
  • |
  • |
  • |


« Les prisonniers du boulot ne font pas de vieux os », chantait à qui voulait l’entendre Henri Salvador dans Le travail, c’est la santé . Des décennies plus tard, la littérature scientifique donne raison au chanteur français. Une étude australienne parue Social science & Medicine confirme à nouveau que travailler trop nuit à la santé.
Des chercheurs de l’université nationale australienne montrent, en effet, que travailler plus de 39 heures par semaine a un impact négatif sur la santé.

L' équipe du Dr Huong Dinh a analysé les dossiers médicaux de près de 8 000 hommes et femmes âgées de 24 à 65 ans pour arriver à cette durée limite du travail. « Les longues heures de boulot érodent la santé mentale et physique des salariés car ils n’ont plus suffisamment de temps pour se nourrir correctement et prendre soin d’eux », déplore la chercheuse.

De fait, plusieurs études ont montré que le surinvestissement au travail fait le lit de nombreuses maladies. Au delà de 55 heures hebdomadaires, le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) augmente de 33 % par rapport à une semaine de 35 heures. De même, travailler plus de 11 heures par jour double le risque de dépression. Si ce « présentéisme au travail » s’accompagne de nuit courtes, les ravages peuvent être plus importants.


Différence homme-femme

Les chercheurs australiens ajoutent que la durée légale de travail doit également en prendre en compte l’évolution de la société. Ils évoquent notamment la place croissante des femmes sur le marché du travail. Des salariées qui cumulent souvent deux emplois : un rémunéré dans l’entreprise et un bénévole à la maison. A cela s’ajoute également, le nombre important de travailleurs qui s’occupent d’une personne âgée ou malade, indiquent-ils.

A ce titre, l’équipe de recherche estime que les femmes devraient travailler 34 heures dans la semaine. «  Au vu de ce qu’il leur ait demandé en dehors du travail, il est impossible pour les femmes de travailler plus sans compromettre leur santé », assure le Dr Dinh. Dans ce cadre là, la limite tolérable de travail pour les hommes pourrait être fixée à 47 heures, selon les auteurs.


9 % des Français font plus de 50 heures

« Les Australiens doivent changer d’attitude au travail et encourager les hommes à faire plus de tâches quotidiennes sans risque d’être pénalisés. Ils doivent aussi chasser cette croyance répandue selon laquelle il faut travailler longtemps pour faire du bon boulot », ajoute le Pr Lyndall Strazdins, co-auteur de l’étude. Un conseil que pourraient suivre les Français puisque 9 % d’entre eux travaillent plus de 50 heures par semaine.

« Hommes d'affaires et meneurs de foule travaillent à en perdre la boule, et meurent d'une maladie de cœur, c'est très rare chez les pétanqueurs ! », continuait à chantonner Henri Salvador. Des paroles et des conclusions d’études scientifiques qui incitent à la réflexion alors que le travail est au cœur des débats de l’élection présidentielle de 2017.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité