Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémies mondiales

Zika, Dengue, Chinkungunya : la moitié du continent américain menacé

La moitié du continent américain serait sous la menace de ces trois virus, selon l'Organisation panaméricaine pour la santé.

Zika, Dengue, Chinkungunya : la moitié du continent américain menacé taciophilip

  • Publié 22.10.2016 à 17h49
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une nouvelle particulièrement inquiétante. « Plus de 500 millions de personnes résident dans des zones à risque sur le continent [américain] », a annoncé jeudi lors d'une conférence à La Havane Sylvain Aldigheiri, le directeur du programme d'urgence sanitaire de l'Organisation panaméricaine pour la santé (OPS). En cause, la vivacité de trois épidémies : la dengue, le chikungunya et le Zika. Un demi-milliard de personnes, c'est-à-dire la moitié de la population des Amériques et des Caraïbes, se trouverait sous la menace de ces virus.



Selon l'expert, le virus Zika, apparu dans la région en 2015, a touché jusqu'à août dernier 47 pays et territoires de la zone Amériques pour un total de 116 000 cas confirmés. Au niveau mondial, l'Organisation Mondiale de la Santé a enregistré des cas dans 73 pays. L'épidémie a été déclarée « urgence sanitaire mondiale » par l'OMS.

Les symptômes sont fièvre modérée, éruption cutanée, douleurs musculaires et articulaires. La transmission la plus inquiétante est celle de la mère à l’enfant. L’exposition in utero à Zika semble provoquer des dommages considérables au système nerveux des nourrissons, et en particulier l’apparition de microcéphalie. Le lien n’est pas encore établi, mais l’étau se resserre autour de Zika.

Une situation épidémiologique « extrêmement complexe »

La dengue, autre maladie virale transmise par un moustique infecté, a touché 14,2 millions de personnes dans la région entre 2000 et 2014, pour un total de 7 000 morts, indique l'OPS.

Le chikungunya, détecté dans les Amériques dès décembre 2013, s'est propagé « en deux ans dans tous les territoires touchés par la dengue », a ajouté Sylvain Aldigheiri. Cette maladie provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires souvent invalidantes.

« La situation épidémiologique » de la zone Amériques est « extrêmement complexe » du fait de la présence élevée des moustiques transmetteurs, et constitue « un défi que nous devons affronter de manière intégrée », a pour sa part indiqué Carissa Etienne, directrice de l'OMS, en inaugurant une conférence consacrée au combat contre ses maladies à La Havane, à Cuba.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité