Publicité

QUESTION D'ACTU

Pendant 45 minutes

L'art-thérapie permet d'évacuer le stress

Pratiquer une activité artistique réduirait significativement les états de stress, selon une étude américaine.

L'art-thérapie permet d'évacuer le stress Epictura/Belchonock

  • Publié 19.06.2016 à 19h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Nul besoin d’être un artiste chevronné pour se sentir bien. Une étude, menée par l’université Drexel (Philadelphie, États-Unis) et publiée dans le journal Art Therapy, révèle que la création artistique, quelle qu'elle soit, réduit significativement les hormones liées au stress. Dans plus de la moitié des cas, l’art fait baisser la concentration de cortisol – hormone inflammatoire – dans le sang, entraînant un état psychique plus détendu. 

Pour obtenir ce résultat, les chercheurs ont étudié 39 adultes âgés entre 18 et 59 ans. Les participants ont été invités à partager quarante-cinq minutes de création artistique. Les niveaux de cortisol ont été évalués avant et après l’activité. Pour réaliser leur œuvre, les volontaires avaient à leur disposition des crayons, des feuilles ou encore de la pâte à modeler. Aucune indication quant à la nature de l’œuvre n’avait été donnée, les participants étaient libres. Parmi les volontaires qui ont pris part à l’étude, près de la moitié a confessé n’avoir que très rarement peint. 

 

L’art thérapeutique 

Résultat : dans 75 % des cas observés par les chercheurs, les niveaux de cortisol dans le sang ont significativement baissé après les quarante-cinq minutes de pratique artistique. « C’était très relaxant, confiait un participant aux auteurs de l’étude. Après cinq minutes, j’ai commencé à me sentir moins anxieux. L’art m’a permis de mettre les choses en perspective ».

Toutefois, près de 25 % des autres participants ont présenté des niveaux plus élevés de cortisol. « Mais cela n’a pas été nécessairement une mauvaise chose, rassurent les chercheurs dans leur communiqué. Une certaine quantité de cortisol est essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme ». Comme le détaille le Dr Kaimal, « nos niveaux de cortisol varient tout au long de la journée. Par exemple, nos niveaux sont plus élevés le matin, cela nous donne un regain d’énergie ! ». Pour les spécialistes, la légère augmentation des niveaux de cortisol dans le sang d’une partie des participants pourrait s’expliquer par le caractère amusant et stimulant de l’activité artistique. 

Les chercheurs ont également observé que les personnes âgées avaient des taux moins variables de cortisol, des écarts moins significatifs avant et après l’activité artistique. Les jeunes, eux, avaient des niveaux d’hormones beaucoup plus variables, l’écart entre avant et après l’activité était important. L’art pourrait donc améliorer leur état de stress, notamment dans leur cursus universitaire.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité