Publicité

QUESTION D'ACTU

Euro 2016

Franck Le Gall : " Après 30 ans, les joueurs ont plus de mal à enchaîner les matches "

Pour espérer aller loin dans l’Euro 2016, les Bleus devront bien récupérer entre les matchs. Le médecin de l’équipe de France de football, Franck Le Gall livre les techniques de récupération des Bleus.

Franck Le Gall : \ Archives FFF / Guillaume Bigot

  • Publié 10.06.2016 à 11h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Un match tous les cinq jours pendant un mois. C’est, en moyenne, ce qui attend les joueurs de l’équipe de France de football s’ils veulent remplir l’objectif affiché de la Fédération pour l’Euro 2016 : jouer la finale des championnats d’Europe de football à la maison, au Stade de France. Pour gérer ce rythme inhabituel, les sportifs seront épaulés par le centre médical de Clairefontaine, et par une équipe composée de kinésithérapeutes et d’ostéopathes, sous la direction du médecin de l’équipe de France, le Dr Franck Le Gall.

 

Les compétitions internationales nécessitent-elles la mise en place de soins particuliers ?
Dr Franck Le Gall : Non, pas vraiment. Les soins apportés aux joueurs se font dans la continuité de la saison régulière. Après les matchs, nous mettons l’accent sur la réhydratation avec des produits sucrés et riches en protéines. Les apports d’une alimentation riche en féculents sont également importants. Sur un plan plus technique, les kinés pratiquent des massages, et les joueurs prennent des bains froids, en général pendant 10 minutes, dans une eau à 10 degrés.

 

Comment gérer les petites blessures qui peuvent apparaître pendant les matchs ?
Dr Franck Le Gall : Le plus souvent, il s’agit de contractures, de tensions musculaires ou des conséquences des coups que peuvent encaisser les joueurs. Lorsqu’ils se plaignent d’une douleur inhabituelle, nous évaluons la gravité de la blessure par un petit bilan juste après le match, par un interrogatoire, et un examen clinique si nécessaire. Ce bilan est répété le soir, lors du retour à l’hôtel, et le lendemain au moment de la séance de décrassage. Au niveau des soins de première intention, nous travaillons essentiellement autour du froid. Des massages spécifiques et de la balnéothérapie peuvent venir s’ajouter. Pour éviter l’aggravation des blessures, la charge de travail à l’entrainement est ajustée.

 

Lorsque ces petits bobos se prolongent, comment évaluez-vous la capacité des joueurs à rentrer sur le terrain ?
Dr Franck Le Gall : Avant de leur permettre de reprendre la compétition, nous évaluons les signes fonctionnels, c’est-à-dire l’évolution de la douleur, les éventuelles limitations à la course, et dans le jeu. Cela passe par un examen clinique normal, que nous validons par l’observation de la réadaptation sur le terrain.

 

Comment gérez-vous la récupération des joueurs un peu plus âgés ?
Dr Franck Le Gall : Il est vrai qu’avec les années, grossièrement au-delà des trente ans, l’organisme a un peu plus de mal à enchaîner les matchs rapprochés. Lorsque les équipes doivent jouer deux fois dans la semaine, c’est un peu plus compliqué, et la gestion du temps de jeu par le staff technique est importante. Généralement, les « anciens » du vestiaire sont plus attentifs à la récupération et réclament un peu plus d’attention. Ils mettent l’accent sur les massages, sur les étirements, et sur les soins des petits bobos. Mais sur le principe, les soins sont les mêmes pour tous les joueurs, quel que soit leur âge, ou leur poste.

 

Pendant l’Euro, l’équipe de France sera à Clairefontaine. A quels outils avez-vous accès ?
Dr Franck Le Gall : Le centre médical de Clairefontaine dispose des installations nécessaires à l’échographie et à la radiographie pour les diagnostics. Pour des examens un peu plus poussés, notamment s'il est nécessaire d'effectuer un scanner ou une IRM en cas de grosse blessure, nous utilisons les ressources de l’hôpital de Rambouillet qui est à proximité. Les joueurs peuvent aussi y avoir accès pour d’autres avis spécialisés, lorsqu’ils ont besoin de consulter un dentiste ou un ORL par exemple. Sur le site de Clairefontaine, nous avons des appareils de physiothérapie, un appareil isocinétique Contrex (qui permet l’évaluation de l’état des muscles : ndlr), et des bains chauds et froids.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité