Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 235 000 personnes

Commotion cérébrale : le risque de suicide est triplé

Après une commotion cérébrale, le risque de commettre un suicide est trois fois plus élevé qu’en population générale. Il persiste 5 ans après la disparition des symptômes.

Commotion cérébrale : le risque de suicide est triplé Ryan Remiorz/AP/SIPA

  • Publié 09.02.2016 à 11h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Les victimes de commotion cérébrale doivent faire l’objet d’une surveillance à long terme. Ces patients sont à risque accru de tentative de suicide selon une large étude canadienne parue dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ). L’association ne se limite pas aux personnes qui se sont blessées dans le cadre d’une pratique sportive.

Cette étude a été menée sur 235 000 personnes admises dans la région de l’Ontario (Canada) entre 1992 et 2012. Les auteurs ont comparé les résultats entre les diagnostics posés le week-end et en semaine, les blessures occasionnées par des loisirs ou la profession. Sur ce dernier point, aucune différence majeure n’émerge.

Plus de risque le week-end

Au cours du suivi, 667 suicides sont survenus. L’immense majorité provenait des patients diagnostiqués en semaine, pour qui le risque de tentative est triplé. Mais ce sont les personnes dont le diagnostic est posé samedi ou dimanche qui sont les plus exposées : elles sont quatre fois plus à risque. Et plus les commotions s’additionnent, plus la probabilité de mettre fin à ses jours augmente.

« Au vu de la résorption rapide des symptômes, les médecins peuvent sous-estimer les effets néfastes d’une commotion et son impact sur le patient, souligne le Dr Donald Redelmeier, co-auteur de l’étude. Davantage d’attention sur son impact à long terme pourrait sauver des vies, car les décès par suicide pourraient être prévenus. » Le suivi doit être d’autant plus soutenu que le délai entre la commotion et la tentative de suicide est particulièrement long : en moyenne, il est de 5,7 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité