Publicité

QUESTION D'ACTU

Après le décès d'une adolescente

Ebola : près de 700 villageois placés en quarantaine

Suite à la mort d'une adolescente atteinte d'Ebola en Sierra Leone, les autorités sanitaires ont placé 700 personnes en quarantaine alors que le pays était proche d'éradiquer le virus.

Ebola : près de 700 villageois placés en quarantaine Michael Duff/AP/SIPA

  • Publié 16.09.2015 à 13h26
  • |
  • |
  • |
  • |


La Sierra Leone replonge dans l'enfer d'Ebola ! Les autorités sanitaires sierra-léonaises ont annoncé ce mardi avoir placé en quarantaine près de 700 personnes afin d'empêcher une recrudescence de l'épidémie d'Ebola, après la mort d'une adolescente de 16 ans dimanche dernier.
« Plus de 680 habitants du village de Robureh se trouvent désormais sous quarantaine pendant 21 jours », a déclaré à l'Agence France Presse (AFP) le porte-parole du centre de réponse local à Ebola, Amadu Thullah.

Aucun symptôme chez les proches de la victime

Le porte-parole du Centre national de lutte contre Ebola (NERC) en Sierra Leone, Hamidu Fornah, a de son côté indiqué à l’AFP que les proches de la victime avaient tous été placés sous surveillance.
Il compte ainsi les parents de la jeune fille décédée, ses proches et ses camarades de classe. « Ils sont classés comme "présentant un haut risque" bien qu'ils n'aient montré aucun signe ou symptôme de la maladie », a précisé le porte-parole du ministère de la Santé, Seray Turay.
Le NERC a également indiqué que l’adolescente est décédée dans le centre de l'International Medical Corps à Makeni (nord du pays), où une autre malade traitée avec succès a pu regagner son domicile fin août.

Deux foyers de contamination

Précision importante apportée par les autorités, le dernier cas mortel d'Ebola n'a pas de lien avec le foyer de contamination situé dans la province voisine de Kambia, où est morte fin août une femme de 67 ans dans le village de Sella Kafta, qui a aussi été placé en quarantaine.
Les autorités concluent qu'il y a donc actuellement deux foyers d'épidémie dans deux provinces, ce qui fait au total 1 524 personnes en quarantaine. Dans ce contexte, M. Thullah a admis que le moral était extrêmement bas dans la région de Makeni, la plus grande ville du nord du pays. « C'est un coup de semonce. Cela montre qu'Ebola est toujours présent dans le pays », déplore-t-il.

Plus de 11 000 morts

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus de 28 000 cas d'Ebola (confirmés, probables et suspects) ont été recensés depuis près de 2 ans en Afrique de l'Ouest. Et plus de 11 000 hommes, femmes et enfants sont morts, essentiellement en Sierra Leone, en Guinée et au Libéria.
Ce dernier pays été déclaré exempt de transmission du virus récemment. Depuis le 3 septembre, il est donc entré dans une période de surveillance renforcée de 90 jours. En revanche, pas de perspective de sortie de crise pour la Guinée qui a recensé 3 nouveaux cas ces 2 dernières semaines.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité