Publicité

QUESTION D'ACTU

Hôpitaux du Jura-Nord vaudois

Le robot NAO remplace les enfants suisses malades à l'école

Le robot "NAO" va remplacer les petits élèves suisses malades à l'école. Il servira d'interface entre l'hôpital et la classe grâce à une tablette tactile munie d’une caméra et d’un micro. 

Le robot NAO remplace les enfants suisses malades à l'école SIPANY/SIPA

  • Publié 23.08.2015 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le 21 avril dernier, un robot humanoïde prénommé "NAO" animait pour la première fois, en France, des activités physiques et ludiques dans une maison de retraite. Mesurant à peine 60 cm et pesant moins de 5 kg, il avait séduit les résidents de l'EHPAD Lasserre à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), près de Paris.
Et ce dimanche, c'est dans les médias suisses que ce petit robot revient sur le devant de la scène. 

Un avatar guidé par une tablette munie d’une caméra 

D'après l'Agence télégraphique suisse (ATS), le robot NAO, développé par une start-up française, a été remis ce mercredi 19 août aux Etablissements Hospitaliers du Nord vaudois (eHnv) à Yverdon-les-Bains (Canton de Vaud).
Il va permettre aux enfants hospitalisés pour de longues périodes de garder contact avec leur environnement scolaire. Après une première expérience du projet « Avatar Kids » concluante menée à Bâle en 2014, NAO fait donc son arrivée en Suisse romande, ont indiqué il y a quelques jours la Ville d'Yverdon-Les-Bains et l'Association pour le Développement du Nord vaudois (ADNV) dans un communiqué de presse commun.
Développé par Kindercity et Samsung, « Avatar Kids » permet par exemple aux enfants malades de noter les réponses sur leur tablette. « Via "Nao", l’enseignant peut donc voir ce que l'enfant a écrit et le corriger si nécessaire », a expliqué dans la Tribune de Genève Jean-Christophe Gostanian, directeur de Kindercity. « Le maintien de ce contact social et scolaire joue un rôle prépondérant dans le processus de guérison des enfants malades », a-t-il rajouté.

 

Disponible dès la prochaine rentrée 

Ce concept, qui a séduit la ville d'Yverdon-les-Bains et l'ADNV, a tout de même un coût, puisqu'un exemplaire de NAO représente un investissement de 25 000 francs suisses. Offert ce mercredi aux eHnv, NAO sera donc disponible dès la rentrée scolaire. Les enfants concernés seront dans un premier temps ceux atteints de cancers ou de péritonites aiguës, deux affections qui nécessitent une hospitalisation de longue durée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité