Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondial des donneurs de sang

Don de sang : SOS homophobie appelle à l'égalité pour les donneurs

Le 14 juin est la Journée Mondiale des Donneurs de Sang. L'occasion pour SOS homophobie de rappeler qu'en France, ce don reste interdit à vie aux hommes gays et bisexuels.

Don de sang : SOS homophobie appelle à l'égalité pour les donneurs JACQUEMART/ISOPIX/SIPA

  • Publié 14.06.2015 à 22h37
  • |
  • |
  • |
  • |


« Célébrons la vie : donnons notre sang », c'est le slogan de la Journée Mondiale des Donneurs de Sang 2015 (JMDS) qui se déroule ce dimanche 14 juin. Chaque année, l’Etablissement Français du Sang (EFS) organise ainsi plus de 300 collectes événementielles dans toute la France en célébrant les valeurs éthiques du don de sang : bénévolat, anonymat, volontariat et gratuité. Dans son dernier communiqué de presse, l'association SOS homophobie appelle à rajouter l'égalité à ces valeurs. Depuis 1983, les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes ont interdiction de donner leur sang en France.

 

Les députés ont voté pour la levée de cette exclusion

Et plus de 20 ans après, cette interdiction est encore en vigueur. Le don du sang reste en effet toujours interdit à vie aux hommes gays et bisexuels. « Cette exclusion entretient les stéréotypes et les préjugés à leur égard et nourrit ainsi la gayphobie et la biphobie », écrit l'association qui lutte contre les discriminations et les agressions à caractère homophobe et transphobe. 

Une déception pour ces militants car « malgré des promesses répétées des pouvoirs publics, jamais cette exclusion n'a été remise en cause. Aucune mesure n'a été prise pour prendre réellement en compte les comportements à risque plutôt que de définir de manière discriminatoire une population à risque », déplorent-ils.

Jusqu'au 3 avril dernier, où une bonne nouvelle est arrivée pour eux. Ce jour-là, lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a adopté un amendement disposant que « nul ne peut être exclu du don du sang en raison de son orientation sexuelle ». Depuis, le ministère de la Santé s'est engagé à revoir les conditions du don du sang en France afin de ne pas entretenir les discriminations. 
SOS homophobie soutient donc toute révision des textes réglementaires qui mettrait fin à cette situation. Un appel du pied que tout le monde n'entend pas d'une bonne oreille puisque des freins à la levée de cette interdiction subsistent encore.

 

Une mesure de protection, selon la Cour de justice de l’UE

Fin mars 2015, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a estimé que la levée de l’exclusion n’est pas souhaitable. Les experts estiment que le risque de don contaminant est trop élevé, et que tous ne pourraient pas être repérés.

Nouveau revers pour SOS homophobie le 29 avril dernier, lorsque la Cour de justice de l'Union européenne a estimé que l’interdiction permanente du don du sang aux homosexuels en France n’est pas contraire à la législation européenne. Aux yeux de la CJUE,  elle « peut être, eu égard à la situation prévalant dans l’Etat concerné, justifiée. Si le risque de transmission de maladies infectieuses par le sang est avéré, et qu’aucune technique efficace ne permet de les détecter, cette contre-indication permet de protéger les receveurs », concluait la Cour.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité