Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon un sondage

Allergies : un Français sur trois touché

Près d'un tiers des Français se dit touché par les allergies en France, selon un sondage. La pollution industrielle est montrée du doigt. Et les citoyens avancent des solutions.

Allergies : un Français sur trois touché SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 02.06.2015 à 22h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Les allergies, ce n’est pas qu’au printemps ! Selon un sondage réalisé par OpinionWay, un tiers des Français aurait été touché par une allergie au cours des douze derniers mois. Cette enquête, menée sur 1024 personnes représentatives de 18 ans et plus et initiée par le groupe pharmaceutique Stallergene, met en exergue les nombreux efforts qui restent à mettre en œuvre afin d’endiguer ces réactions, d’autant plus que, les causes semblent bien connues.

Rhume des foins et acariens les plus virulents

Si les rhumes des foins dus aux pollens et autres graminées sont toujours en tête de liste des allergies les plus répandues (25 %), il ne faut pas sous-estimer l’effet des acariens (14 %) et des poils d’animaux (7 %) sur notre organisme. Seul 1 Français sur 5 estime que les dérèglements climatiques sont responsables
Yeux gonflés, nez bouché, réactions cutanées, les effets ne manquent pas et peuvent très largement handicaper les personnes concernées au quotidien. Ce sont les plus jeunes (46 % des 25-34 ans) qui s’estiment le plus touchés alors que les seniors (plus de 65 ans) ne sont que 29 % à se dire concernés par les allergies.

 

La pollution industrielle pointée du doigt

Pour lutter contre les allergies, les Français identifient deux axes. 70 % dentre eux estiment que la diminution de la pollution industrielle serait un bon point de départ pour un air plus pur et exempt de particules fines. Ils proposent également une amélioration de la qualité de l’air par des plans d’action locaux (54 %) et par des politiques fortes au niveau international (48 %).

Le second volet concerne les solutions médicales. 36 % des personnes interrogées considèrent qu’une personnalisation des traitements anti-allergéniques serait un bon moyen de réduire les chiffres des allergies en France. De plus, une désensibilisation plus efficace des malades (29 %) et une mise en place de traitement spécifiques en fonction de la région (28 %) sont également des idées avancées.

Des actions à court terme

Quoi qu’il en soit, les autorités doivent prendre des décisions assez rapides pour lutter contre les allergies. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les changements climatiques, les pics de pollution ainsi que les phénomènes météorologiques extrêmes auront une incidence majeure à court terme. L’OMS affirme que d’ici 2050, un individu sur deux sera allergique dans le monde.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité