• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

10 % de cigarettes contrefaites

Journée mondiale sans tabac : l’OMS s’attaque au marché noir

10 milliards d’euros de manque à gagner : c’est le poids économique du commerce illicite des cigarettes en Europe. Le fardeau s’observe aussi sur le plan sanitaire.

Journée mondiale sans tabac : l’OMS s’attaque au marché noir Visuel de la campagne de l'OMS

  • Publié le 31.05.2015 à 17h27
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Environ 10 % des cigarettes fumées dans le monde ont pour origine le marché noir
  • En France, ce sont 11 millions de cigarettes frelatées qui ont été consommées en 2011
  • A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, l'OMS s'attaque à ce marché parallèle qui représente un manque à gagner de 31 milliards de dollars dans le monde

Une cigarette sur dix proviendrait du marché noir. A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’attaque aux portefeuilles gouvernementaux. Rien que dans l’Union européenne, le commerce illicite représente un manque à gagner de 10 milliards d’euros. Sans compter les effets néfastes de ces produits frelatés sur la santé des consommateurs.

La lutte contre le commerce illicite de cigarettes est un véritable cheval de bataille pour l’OMS. L’agence sanitaire de l’ONU a mis au point un Protocole qui vise à éliminer ce marché parallèle. Il a été signé par huit Etats membres. Mais pour une application dans le droit international, il manque encore 32 ratifications. Pour les inciter à rejoindre le combat, l’OMS avance l’argument économique : en mettant fin aux ventes sous le manteau, les gouvernements pourraient récupérer 31 milliards de dollars américains.

Un vrai danger pour la santé

Eradiquer le commerce illicite du tabac a un réel intérêt pour la santé publique. Jusqu’à 10 % des cigarettes proviennent du marché noir, selon diverses études. Certaines sont contrefaites. Rien qu'en France, 11 millions de cigarettes frelatées sont fumées. Et leur composition varie sensiblement des produits autorisés. D’après les données du laboratoire des douanes à Marseille, les produits issus de la contrefaçon contiennent trois fois plus de cadmium et d’arsenic. La teneur en mercure et en plomb, elle, est sept à huit fois plus élevée. Et ce n’est pas tout : certains produits comportent des traces de cheveux, de poils animaux… et de déjections de souris !

L’OMS ne se contente pas d’appeler les Etats à l’action. Elle pointe aussi les responsables, dont l’industrie du tabac. « En cette Journée mondiale sans tabac, l’OMS et ses partenaires montrent jusqu’où va l’industrie du tabac pour réaliser des profits, y compris sur le marché noir, sans hésiter à piéger de nouvelles cibles, notamment les jeunes, pour étendre son commerce meurtrier », déplore le Dr Douglas Bettcher, Directeur du Département Prévention des maladies non transmissibles à l’OMS.

 

Un décès toutes les six secondes

Les maladies liées au tabac tuent chaque année 6 millions de personnes, soit une toutes les six secondes. Le nombre de victimes devrait continuer d’augmenter. La plupart des victimes (80 %) proviendront des pays à revenu faible ou modéré, prophétise l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Elle appelle donc à agir à toutes les échelles contre le commerce illicite du tabac.

Au niveau politique, l’OMS appelle à reconnaître l’impact de ce marché parallèle sur la santé et la sécurité. « Il sert à financer le crime organisé, notamment de trafic de drogues, d’êtres humains et d’armes, ainsi que le terrorisme », souligne l’agence sanitaire des Nations Unies. Le grand public doit aussi prendre toute la mesure de l’impact du commerce illicite sur la santé, l’économie et la société. L’OMS appelle chacun à se faire l’écho de son message sur les réseaux sociaux. Les universitaires, quant à eux, peuvent apporter leur contribution en renforçant la littérature scientifique sur les méfaits du marché noir « pour la santé, les finances publiques et la lutte contre les activités criminelles. »

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES