Publicité

QUESTION D'ACTU

Risques phytosanitaires

Drogue : la Colombie interdit la pulvérisation de pesticides

La lutte contre le narcotrafic en Colombie ralentit. Le gouvernement a interdit la pulvérisation de pesticides sur les champs de coca, à cause du risque sanitaire pour les populations.

Drogue : la Colombie interdit la pulvérisation de pesticides Fernando Vergara/AP/SIPA

  • Publié 11.05.2015 à 13h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Entre la lutte contre la drogue et celle contre le cancer, le gouvernement colombien a tranché. Le président Juan Manuel Santos a interdit la pulvérisation d’un pesticide censé éradiquer les plantations de coca. Le produit en question, le glyphosate, a récemment été classé « cancérigène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

En Colombie, les plantations de coca s’étendent de plus en plus. Dans le cadre de son plan de lutte contre le narcotrafic, le pays a lancé une campagne de pulvérisation de pesticides. Mais fin avril, le ministère de la Santé a lancé l’alerte sur les risques liés au produit utilisé, le glyphosate, qui est notamment présent dans le Roundup (Monsanto).

« Je vais demander dès ce matin aux ministres et aux fonctionnaires du gouvernement qui font partie du Conseil national des stupéfiants de suspendre, lors de leur prochaine réunion la semaine prochaine, les aspersions à base de glyphosate contre les cultures illicites des narcotrafiquants », a donc annoncé le président Juan Manuel Santos. L’Etat devrait substituer le pesticide par un autre moyen plus efficace mais moins nocif.

Il faut dire que les risques liés au glyphosate sont de plus en plus pointés du doigt. Dans un avis paru fin mars, les experts du CIRC soulignent que le glyphosate favorise le développement de lymphomes hodgkiniens (cancer du sang). Il est donc considéré « cancérigène probable ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité