Publicité

QUESTION D'ACTU

Fonds commun

Bill Gates et Michael Bloomberg en guerre contre l'industrie du tabac

Les deux milliardaires créent un fonds monétaire pour soutenir les pays en développement qui tentent d’adopter des lois anti-tabac et qui connaissent des batailles judiciaires avec l'industrie du tabac.

Bill Gates et Michael Bloomberg en guerre contre l'industrie du tabac Bebeto Matthews/AP/SIPA

  • Publié 19.03.2015 à 16h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Les plus grosses fortunes mondiales s’unissent pour lutter contre le tabac. Bill Gates, 1ère fortune du monde, et Michael Bloomberg, 14e, ont annoncé ce mercredi la création d’un fonds monétaire commun.

Le « Fonds pour les litiges commerciaux anti-tabac », lancé à l’occasion de la conférence mondiale le « tabac ou la santé » à Abu Dhabi, aura pour but d’aider les pays en développement à adopter des lois anti-tabac malgré les intimidations et les menaces de l’industrie du tabac.

David contre Goliath
La mise en place d’une politique de lutte contre le tabagisme peut vite devenir un parcours du combattant pour les gouvernements. En effet, les fabricants de cigarettes n’hésitent pas à poursuivre les Etats et même à demander des dédommagements, lors de la mise en place de mesures anti-tabac.

« Les pays qui tentent de protéger leurs citoyens des effets nocifs du tabac ne doivent pas être découragés par les menaces de procédures juridiques proférées par les industriels du tabac, a affirmé Bill Gates, l’ex-PDG de Microsoft. L’Australie a gagné sa bataille – contre Philip Morris - ce qui a envoyé un message fort. Mais les pays en développement n’ont pas les mêmes ressources. C’est pourquoi nous lançons le Fonds pour les litiges commerciaux anti-tabac avec la fondation Bloomberg ».

Soutenir les pays en développement
Michael Bloomberg a salué les « démarches importantes » entreprises par le Brésil, le Népal, les Philippines, la Russie, l’Ukraine ou encore l’Uruguay. En 2006, ce dernier a été le premier pays en Amérique du Sud à interdire le tabac dans les lieux publics. En 2010, Philip Morris avait attaqué l’Uruguay et lui réclamait 25 millions de dollars, prétextant un « viol des accords commerciaux ».

« Nous nous tiendrons aux côtés des pays qui s’efforcent de protéger leurs populations contre les conséquences meurtrières de la consommation de tabac », a déclaré Michael Bloomberg, l’ancien maire de New York.

Le fonds proposé par les deux fondations ne sera pas seulement une aide financière. Il accompagnera aussi juridiquement les pays poursuivis par les cigarettiers.

 

 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité