Publicité

QUESTION D'ACTU

Développé par Ubisoft et l’université McGill

Syndrome de l’œil paresseux : un jeu video aide à retrouver la vue

Dig Rush, un serious game contre le syndrome de l’œil paresseux, développé par Ubisoft avec les conseils médicaux de chercheurs canadiens, permet de retrouver une vision binoculaire.

Syndrome de l’œil paresseux : un jeu video aide à retrouver la vue Capture d'écran du jeu Dig Rush (Amblyotech, Ubisoft, Université McGill)

  • Publié 08.03.2015 à 10h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Un jeu vidéo pour lutter contre le syndrome de l’œil paresseux. C’est le résultat de la collaboration entre l’université canadienne McGill (Canada), le champion français du jeu vidéo Ubisoft, et la société Amblyotech, qui développe des thérapies par interface électronique. Ce serious game, Dig Rush, aide à rééduquer la vision des personnes atteintes d’amblyopie, a annoncé Ubisoft sur son blog.

 

Des patients peu suivis

L’amblyopie est un défaut de développement visuel qui touche 3 % de la population. Plus connu comme le « syndrome de l’œil paresseux », il se caractérise par une acuité visuelle beaucoup plus faible d’un œil, qui devient sous-utilisé. Non traité, il peut entraîner un strabisme ou empêcher la vision en 3D. Les enfants bénéficient de rééducation, notamment avec un cache-œil.

Mais « les traitements actuels, comme le cache-œil, offrent peu de soulagement et sont peu suivis par les patients en raison de l’inconfort et de la stigmatisation », déplore le PDG d’Amblyotech, Joseph Koziak. Sans compter que les adultes sont le plus souvent livrés à eux-mêmes. « La thérapie électronique brevetée d’Amblyotech a démontré par des essais cliniques qu’elle accroît l’acuité visuelle des enfants et des adultes qui souffrent de cette maladie, sans utiliser de cache-œil », précise M. Koziak.

 

90 % de réussite

Dig Rush propose aux patients d’aider les taupes à creuser le sol pour chercher de l’or. Ce jeu de plateforme évoque le système du célèbre Rayman, inventé par Ubisoft. Son principe a été adapté aux exigences thérapeutiques. Les patients portent des lunettes 3D bicolores (bleu et rouge). A l’écran, divers éléments s’affichent dans une couleur ou l’autre, forçant le joueur à utiliser ces deux yeux. Les paramètres peuvent être ajustés en fonction des caractéristiques de chacun.

 

 

Dig Rush a été testé auprès de 80 adultes et 160 enfants. Ils y ont joué une heure par jour, pendant 6 semaines. Au terme de l’étude, 90 % d’entre eux avaient retrouvé une vision binoculaire. La prochaine étape, selon l’équipe, sera d’obtenir une approbation des autorités sanitaires. Les médecins pourront ensuite mettre à profit cette innovation. 

Ce n’est pas le premier jeu que l’université McGill met au point dans le traitement de l’amblyopie. Une autre équipe avait détourné le célèbre Tetris avec un visiocasque. La technique avait également offert d’excellents résultats, parus dans Current Biology : l’approche avait permis une récupération de la vision de l’œil faible et de la vision en 3D.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité