Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécheresse vaginale

Plus vulnérable aux infections

La sécheresse fragilise la muqueuse vaginale qui devient plus sensible aux infections. De plus, en cas de carence en oestrogènes, le PH du vagin augmente et il se défend moins bien.


  • Publié 20.08.2014 à 23h15
  • |
  • |
  • |
  • |


La sécheresse vaginale concerne de nombreuses femmes, en particulier après la ménopause, en raison de l'arrêt de la sécrétion des hormones féminines. Mais de nombreux médicaments peuvent également être en cause, comme les psychotropes ou les antihypertenseurs. La sécheresse vaginale provoque des douleurs et rend plus sensible aux infections. Mais des solutions existent, comme les traitements à base d'oestrogènes, d'acide hyaluronique ou encore le laser vaginal pulsé, qui régénère les cellules vaginales.

Entretien avec le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et spécialiste de la sexualité (1).

La sécheresse vaginale augmente-t-elle la vulnérabilité aux infections gynécologiques ?
Dr Sylvain Mimoun : Oui, la sécheresse vaginale induitune gêne, une douleur, une irritation et de ce fait va fragiliser la muqueuse vaginale et même vulvaire. Les germes présents à l’entrée du vagin vont pouvoir rentrer dans les cellules et faciliter les micro-infections. Deuxième chose, la sécheresse vaginale est souvent induite par la baisse des oestrogènes et celle-ci va modifier le PH du vagin et de la vulve. Idéalement pour que le vagin se défende bien, il faut que son PH soit  acide, qu’il soit bas. Et si jamais le vagin s’alcalinise, c’est à dire que le PH augmente, à ce moment-là, des mycoses vont se multiplier.


Y a t’il des moyens pour prévenir ces infections ?
Dr Sylvain Mimoun : Oui bien entendu. S’il y a une infection, il faut tout d’abord la traiter, surtout si l’infection est à répétition. Puis il faut modifier le PH au long cours et donner des probiotiques pour que le corps se défende mieux.

Modifie t-on le PH par des médicaments, par des crèmes ?
Dr Sylvain Mimoun : La plupart du temps on modifie le PH par des médicaments. L’inconvénient avec ce genre d’irritation vaginale locale, c’est que beaucoup de femmes s’automédiquent. Dès qu’elles ont une irritation, elles pensent que c’est une mycose. Elles vont acheter elles même l’ovule antimycosique. Or, cela va traiter la mycose mais cela va aussi détruire toutes les cellules autour et donc abraser et irriter le vagin. On va donc rentrer dans une spirale infernale qui fait qu’au début on avait une sécheresse et c’est pour cela que l’on avait mal et à la fin on ne sait même plus si on a finalement une sécheresse et on a toujours mal.

Entretien avec Sandrine Chauvard



(1) Auteur de plusieurs ouvrages, dont « côté cœur, côté sexe : l’ABC du bonheur à deux », co-écrit avec Rica Etienne et publié aux éditions Albin Michel.

Demain :
Sécheresse vaginale : les traitements

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité