>
>
Obésité : un surpoids qui tourne mal

Obésité : un surpoids qui tourne mal

Obésité : un surpoids qui tourne mal
© 123RF-Kurhan

L'obésité correspond à un excès de masse grasse qui nuit à la santé. L'accumulation de graisse dans certaines parties du corps sécrète des protéines pro-inflammatoires qui exposent au risque de lésions de certains organes, comme le foie, à des complications cardiovasculaires et à la survenue d'un diabète.

Obésité : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Les adipocytes sont les cellules qui stockent la graisse. Elles sont présentes dans le tissu adipeux.
La chirurgie bariatrique est la chirurgie de l'obésité ; plusieurs techniques sont utilisées dont le bypass, une dérivation qui court-circuite une partie du tube digestif.

Quelle est la définition de l'obésité ?

D'après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité se définit comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.
Le calcul de l'indice de masse corporelle, l'IMC, détermine le surpoids et l'obésité. Il se calcule simplement en divisant le poids par la taille au carré. Par exemple, pour une personne qui pèse 85 kg et mesure 1m75, l'IMC est égal à 85 : (1,75 x 1,75) = 27,8 Interprétation de cet indice :
Poids normal pour un IMC compris entre 18,5 et 25
Surpoids pour un IMC compris entre 25 et 30
Obésité pour un IMC supérieur à 30
On parle d'obésité morbide pour un IMC au-delà de 40 La personne de l'exemple ci-dessus a un IMC = 27,8. Elle est donc en surpoids.
Le calcul de l'IMC est valable pour les adultes, il n'est pas applicable aux enfants.

Quelle est la cause de cette maladie ?

Le surpoids et l'obésité sont principalement dus à une alimentation trop riche et à une activité physique trop réduite. Ce déséquilibre conduit à un excès de masse grasse corporelle ou tissu adipeux qui est constitué de cellules contenant de la graisse, les adipocytes.
Ce sont surtout les aliments gras et sucrés consommés en excès qui sont responsables du stockage des graisses dans le tissu adipeux. L'évolution du mode de vie qui favorise la consommation de plats préparés d'origine industrielle et restreint l'activité physique contribue au développement de l'obésité dans les pays riches et émergents.
Il existe aussi des facteurs génétiques qui favorisent l'obésité. Dans certaines familles, plusieurs membres peuvent être touchés alors que leur alimentation n'est pas excessive, des anomalies génétiques étant responsables de la diminution des dépenses énergétiques.
D'autres facteurs peuvent contribuer à la prise de poids : l'arrêt d'un tabagisme, une consommation excessive d'alcool, des troubles du sommeil (se coucher tard) et la période de la ménopause.

Quel est le rôle des facteurs psychologiques ?

Ils interviennent dans la prise de poids excessive. L'anxiété, le stress et la dépression favorisent le grignotage et la consommation d'aliments riches en calories. L’hyperphagie boulimique est un trouble du comportement alimentaire qui accompagne un malaise psychique et qui se manifeste par une surconsommation d’aliments plusieurs fois par semaine sur une période pouvant atteindre 6 mois. Très proche de la boulimie, cette maladie s’en distingue par l’absence de rituels compensatoires pour éliminer les aliments ingérés. Les malades vont donc prendre beaucoup de poids et se retrouver dans un état d’obésité important et dangereux pour la santé.

Le sommeil agit-il sur la prise de poids ?

Des études ont montré qu'un manque de sommeil est associé à un indice de masse corporelle élevé et qu'une augmentation de la durée du sommeil entraîne une diminution du risque d'obésité. Il est donc recommandé aux personnes en surpoids une durée de sommeil supérieure à 7 heures par nuit.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit